Et si c’était eux les fu­tures tê­tesde Sciences Po Men­ton?

Monaco-Matin - - Monaco Et Sa Région - THI­BAUT PARAT tpa­rat@ni­ce­ma­tin.fr

De­vant le grand por­tail en fer de Sciences Po, ils battent fré­né­ti­que­ment de la se­melle. Im­pa­tient de le­ver le voile sur cet im­po­sant édi­fice aux cou­leurs ocre qui sur­plombe la grande bleue. Un jour peu­têtre, ces ly­céensde tou­sho­ri­zons fran­chi­ront les portes de cet antre bien sou­vent ju­gé, à tort, éli­tiste. « Au contraire, ici, on­vous ap­prendà­vous ou­vrir au monde qui vous en­toure », ju­reBerke Ali­ka­si­fo­glu, étu­diant d’ori­gine turque en deuxième an­née. Des na­tio­na­li­tés, on en compte plus de cin­quante sur le cam­pus­men­ton­nais. Et la bar­rière lin­guis­tique ne semble pas êtreun frein aux re­la­tions so­ciales et aux en­sei­gne­ments. Au 1er étage, ça tchatche en fran­çais et en an­glais. Une poi­gnée de bé­né­voles fait dé­cou­vrir la vie as­so­cia­tives et les ini­tia­tives étu­diantes entre ces murs de sa­voir. « Il y a un jour­nal étu­diant, des voyages, des dé­bats, des soi­rées, de l’art, du sport, de la po­li­tique…, lis­teZe­lieDu­cret. Cette di­men­sion as­so­cia­tive nous res­pon­sa­bi­lise et nous per­met d’ac­qué­rir de nou­velles com­pé­tences. »

Un en­sei­gne­ment plu­ri­dis­ci­pli­naire

Et pas que. L’en­sei­gne­ment « plu­ri­dis­ci­pli­naire » prô­né par le di­rec­teur, Ber­nard El Ghoul, per­met une meilleure com­pré­hen­sion du monde ac­tuel, de ses en­jeux. « De­main, quand vous exer­ce­rez une ac­ti­vi­té pro­fes­sion­nelle, vous se­rez aus­si meilleur dans votre vie so­ciale et ci­toyenne », dé­clare-t-il de­van­tun am­phi­théâ­treRi­chard-Des­coing­splein àcra­quer, avant de pré­sen­ter les­mo­da­li­tés d’en­trée, les en­sei­gne­ments dis­pen­sés et « l’après Sciences Po ». Dans l’au­di­toire, les vi­sa­ges­sont concen­trés, les pro­fils mul­tiples, les confes­sions re­li­gieuses et les âges dif­fé­rents… « Ce se­rait le Graal d’y ren­trer, je pense avoir les ca­pa­ci­tés, se ris­queRa­bab Bei­rouk, une Tou­lon­naise d’ori­gine ita­lo-ma­ro­caine de 18 ans. Cette école donne un vrai re­cul sur l’ac­tua­li­té. J’aime cet es­prit… En tout cas, je vais tout don­ner aux concours… » Deux rangs plus loin, Cé­sar, un Ni­çois de tout juste 14 ans, vient là en simple ob­ser­va­teur. En classe de se­conde, il n’a pas en­core la ma­tu­ri­té né­ces­saire pour ten­ter les exa­mens d’en­trée mais l’idée le ta­raude dé­jà. « C’est une école sé­rieuse et de qua­li­té », com­mente-t-il, un brin ti­mide. Pas loin, Ali Zai­nal, un père de fa­mille, dé­lé­gué per­ma­nent du Qa­tar au­près de l’Unesco, est ve­nu ac­com­pa­gner sa fille de 17 ans, Al­da­na. « Ici, c’est la di­ver­si­té qui se cô­toie. Ces en­sei­gne­ments éloignent l’in­com­pré­hen­sion et per­mettent la com­pré­hen­sion. Avec ça, moins de guerres dans le monde » , ca­ri­ca­ture-t-il. « J’ai­me­rais être di­plo­mate dans l’hu­ma­ni­taire » , confie sa fille. Sciences Po, c’est aus­si ça: la porte ou­verte à des mé­tiers de pres­tige. En­core faut-il y ren­trer. Et si la sé­lec­tio­nest rude, elle n’est pas in­sur­mon­table. Après les concours écrits tant re­dou­tés, les en­tre­tiens oraux épurent une nou­velle fois la liste des fu­turs étu­diants. Jé­ré­myWey­nands, char­gé d’ad­mis­sion à Sciences Po, dé­livre quelques pré­cieux conseils. « Il faut que l’élève soit cu­rieux, ou­vert d’es­prit, qu’il ait une ca­pa­ci­té d’analyse et de ré­flexion, qu’ils puissent faire le lien entre l’his­toire, les ques­tions in­ter­na­tio­nales et l’ac­tua­li­té… » Pas une mince af­faire, non plus… His­toire, droit, scien­ces­po­li­tiques, so­cio­lo­giee­té­co­no­mie.

Sa­voir + Confé­rence de Guillaume Sain­te­ny sur l’en­vi­ron­ne­ment (dans le cadre de l’ou­ver­ture de la COP22 à Mar­ra­kech), de­main soir à 18 heures, à Sciences Po – 11, place SaintJu­lien à Men­ton. Gra­tuit. Con­fir­ma­tion obli­ga­toire par cour­riel (in­fo.mom@scien­ces­po.fr) ou par té­lé­phone au 04.97.14.83.44. Mer­ci de vous mu­nir d’une pièce d’iden­ti­té. Un contrôle se­ra ef­fec­tué à l’en­trée du site. La confé­rence se­ra sui­vie d’une séance de dé­di­caces.

(Pho­to M. Ale­si)

L’am­phi­théâtre af­fi­chait com­plet hier aux portes ou­vertes.

Newspapers in French

Newspapers from Monaco

© PressReader. All rights reserved.