Lui part, elle reste

Monaco-Matin - - Sports -

Vivre avec des « ob­ses­sion

nels » , les lais­ser par­tir seuls et long­temps­com­mece se­ra le cas pour le Ven­déeG­lobe, pour connaître au fi­nal « un

re­tour mer­dique » : être­femme de ma­rin n’est pas une si­né­cure, mais leur vie, bien évi­dem­ment, ne se ré­sume pas à les at­tendre. Ré­gine Bor­nens, com­pagne du­rant 30 ans de Mi­chel Des­joyeaux, a vé­cu trois Ven­déeG­lobe. « Mais tu n’at­tends pas ! Ta vie conti­nue. Comme n’im­porte quelle femme qui es­saie de conci­lier son bou­lot et les ga­mins. Tu ne restes pas à at­tendre comme une an­douille ton mec. Tu sors, tu as des amis, tu vis ta vie. Ta vie n’est pas que ça. Heu­reu­se­ment », raconte cette femme de ca­rac­tère. Ré­gine Bor­nens a éle­vé les trois gar­çons qu’elle a eus avec le­ma­rin le­plus ti­tré de l’his­toire des courses en so­li­taire, et qui ne pren­dra pas le dé­partde l’édi­tion 2016/2017. Après avoir tra­vaillé dans l’amé­na­ge­ment du ter­ri­toire

au dé­but de leur ren­contre, elle a choi­si de par­ta­ger sa pas­sion en la vi­vant avec lui de l’in­té­rieur, las­sée de faire le grand écart entre tous les

com­par­ti­ments de sa vie. « Ce ne sont pas des sa­cri­fices, tu es dans un trucà­deux, per­sonne ne t’y oblige. Quand ton mec part trois mois, évi­dem­ment ta vie est ryth­mée par ça. Mais ça fait dé­jà deux ans que ça rythme ta vie ! » . Et le mo­ment du dé­part est loin d’êtreun­mo­ment de dé­chi­rure. « Le dé­part, je vais être heu-

reuse et sou­la­gée, on va avoir

un peu de temps pour nous » , glis­seSa­man­thaDa­vies, com­pagne du skip­perRo­main At­ta­na­sio avec qui elle a un pe­tit gar­çon de 5 ans. Et Sa­man­tha Da­vies à une par­ti­cu­la­ri­té in­édite : elle a el­le­même fait le Ven­dée Globe en 2012, à peine un an après avoi­rac­cou­ché. Da­vies/At­ta­na­sio est le pre­mier couple de l’his­toire de la course. « Le jour du dé­part, je veux réus­sir le mé­tier de ma­man. Mais je suis aus­si la femme de Ro­main, la tech­ni­cienne, l’an­cienne ». La Bri­tan­nique sou­tient son com­pa­gnon, comme lui-même l’avait fait qua­treans plus tôt ave­celle. Mais elle n’a pas ou­blié ses propres « ga­lères » quand elle est re­ve­nue à la mai­son.

« Pour ce­lui qui part, le re­tour dans la fa­mille est dif­fi­cile. Tu n’as plus le même sta­tut. On au­ra pris nos ha­bi­tudes. Je vais mettre des au­to­col­lants par­tout : fer­mer les pou­belles, payer les fac­tures... Il va voir les consignes par­tout ! »

(Pho­to AFP)

Sa­man­tha Da­vies, la com­pagne de Ro­main At­ta­naio, a par­ti­ci­pé au Ven­dée .

Newspapers in French

Newspapers from Monaco

© PressReader. All rights reserved.