EN CONFÉ­RENCE DÉ­BAT À SAINT- RA­PHAËL

L’ac­tuel pré­sident de la FFR était, hier, en cam­pagne à SaintRa­phaël. Sur des terres ac­quises à la can­di­da­ture de Ber­nard La­porte, Pierre Ca­mou s’est mon­tré dé­ter­mi­né

Monaco-Matin - - Sports - PRO­POS RE­CUEILLIS PAR PAUL MASSABO

Stoïque! Et ponc­tuel. Quand il est ar­ri­vé, hier après-mi­di à 15 heures pé­tantes, au centre cultu­rel de Saint-Ra­phaël avec sa garde rap­pro­chée, Pierre Ca­mou a es­suyé une aver­sed’une rare vio­lence. Sous les trombes d’eau, il n’a pas bron­ché. Quel­ques­mi­nutes plus tard, il pé­né­trait au 3e étage d’une sal­le­mu­ni­ci­pale pla­cée sous bonne garde en­tre­po­li­ciers mu­ni­ci­paux et vi­giles dans la­quelle se trou­vait une as­sis­tance clair­se­mée (25 per­sonnes!). C’était la deuxiè­me­douche, - écos­saise cette fois - pour le pré­sident sor­tant. Son équipe re­gret­tait d’ailleurs ce boy­cott or­ches­tré. Pierre Ca­mou sa­vait bien qu’en se dé­pla­çant dans le Var (il se­ra au­jourd’hui en Corse) il se ren­dait sur des terres hos­tiles; celles de Ber­nard La­porte, sou­te­nu par le pré­sident du co­mi­té Côte d’Azur, Hen­ri Mon­di­no. De vi­su, le pa­tron de la fé­dé en avait - si be­soin - la con­fir­ma­tion. Et la ren­contre-dé­bat n’a fi­na­le­ment pas vrai­ment eu lieu, faute de par­ti­ci­pants. En fi­li­grane, l’ombre de l’an­cien sé­lec­tion­neur de l’équipe de France et d’Alain Dou­cet, autre can­di­dat af­fi­ché, a pla­né sur les quelques échanges et autres piques. L’en­tre­tien ac­cor­dé par le suc­ces­seur de Ber­nard La­pas­set (bien dis­cret dans cette cam­pagne) pour notre titre, quelques mi­nutes avant ce dé­bat avor­té, a per­mis d’ap­por­ter son éclai­rage.

Vous êtes at­ta­qué de toutes parts. Des mal­ver­sa­tions sont évo­quées. Que ré­pon­dez-vous à vos dé­trac­teurs? Je reste calme. Il faut beau­coup de sa­gesse par les temps qui courent. Je conti­nue sim­ple­ment mon tra­vail en res­tant au ser­vice des autres sans être pour au­tant leur ser­vi­teur.

Vous vous re­pré­sen­tez pour la troi­sième fois à la pré­si­dence de la FFR. Pour­quoi? J’ai tou­jours en­vie de dé­fendre mon point de vue et mes va­leurs, à sa­voir le res­pect d’au­trui, le par­tage et le dé­pas­se­ment de soi.

« Le Grand stade ? Les clubs dé­ci­de­ront »

Le Grand Stade. Est-ce tou­jours une prio­ri­té à l’heure où ce dos­sier est tant dé­crié? J’ai l’am­bi­tion de construire pour de­main, pour les gé­né­ra­tions à ve­nir. Mais ce n’est pas l’ob­jet de la cam­pagne. Sur le su­jet, il y au­ra une AG ex­tra­or­di­naire. Les clubs dé­ci­de­ront. Tous les chiffres se­ront com­mu­ni­qués. Le vote au­ra lieu en toute connais­sance de cause. Les uns et les autres doivent prendre garde aux en­fu­mages ac­tuels. Cer­tains qui parlent gros sous ou­blient qu’on a ven­du notre siège rue de Liège pour  mil­lions d’eu­ros avant de tous dé­mé­na­geràMar­cous­sis.

Un mot sur le pro­jet Cal­lis­toXV

et la plainte dé­po­sée contre vous et le se­cré­taire d’État aux Sports? À ce jour, la FFR n’a pas été avi­sée de cette plain­te­mais conteste d’ores et dé­jà les faits men­tion­nés. Je vois que cer­tains s’énervent en jus­tice. Je me ré­serve le droit de dé­po­ser plainte pour dé­non­cia­tion ca­lom­nieuse. Je ne suis pas in­quiet. La vé­ri­té fi­nit tou­jours par sor­tir.

L’élec­tion est-elle tou­jours pré­vue le  dé­cembre à l’heure où le vote élec­tro­nique est ré­cla­mé par vos ad­ver­saires? Ce vote, je l’ai pro­po­séàHyères en . Ça a été re­ca­lé par le mi­nis­tère de l’In­té­rieur. Sur ce su­jet, le co­mi­té di­rec­teur doit se réunir le  no­vembre.

Quel est votre pro­gramme? J’ai trois axes (ren­for­cer notre rug­by his­to­rique en conti­nuant à dé­ve­lop­per tous les rug­bys, res­pec­ter la « fa­mille rug­by » et la faire gran­dir et pour­suivre la mo­der­ni­sa­tion de la FFR au ser­vice des   clubs, centre de tout) pour  ac­tions.

La ru­meur laisse en­tendre que Serge Blan­co­pren­drait votre place dans six mois si vous étiez élu. C’est vrai? On a dit la même chose, il y a quatre ans et je suis tou­jours là.

Newspapers in French

Newspapers from Monaco

© PressReader. All rights reserved.