Une ré­so­lu­tion­de­des­ti­tu­tionde Hol­lande pro­po­sée par Lel­louche

Monaco-Matin - - France -

Le dé­pu­té LR Pierre Lel­louche a lan­cé, hier, une pro­po­si­tionde ré­so­lu­tion vi­sant à la « des­ti­tu­tion » de Fran­çois Hol­lande, après la pu­bli­ca­tion par des jour­na­listes du Monde d’ « in­for­ma­tions se­crètes concer­nant la sé­cu­ri­té na­tio­nale » , qui leur au­raient été di­vul­guées par le chef de l’Etat.

L’ar­ticle  de la Consti­tu­tion

Le dé­pu­té de Pa­ris et an­cien mi­nistre in­dique dans un com­mu­ni­qué avoir ou­vert « àla si­gna­ture de l’en­semble de ses col­lègues de l’As­sem­blée na­tio­nale, une pro­po­si­tion de ré­so­lu­tion vi­sant à la des­ti­tu­tion du pré­sident de la Ré­pu­blique, M. Fran­çois Hol­lande, aux termes de l’ar­ticle 68 de la Consti­tu­tion ». « Dès lors que la ré­so­lu­tion se­ra si­gnée par 58 dé­pu­tés, celle-ci se­ra trans­mi­seau Bu­reau de l’As­sem­blée na­tio­nale avant de pour­suivre son exa­men en Com­mis­sion des lois puis en séance pu­blique » , pré­cise M. Lel­louche. Le pré­sident de la Ré­pu­blique « ne peut être des­ti­tué qu’en cas de man­que­ment à ses de­voirs ma­ni­fes­te­ment in­com­pa­tible avec l’exer­cice de son man­dat » , par le Par­le­ment consti­tué en Haute Cour, sti­pu­le­no­tam­ment cet ar­ticle de la Consti­tu­tion. Guillaume Lar­ri­vé, porte-pa­role du par­ti Les Ré­pu­bli­cains, a af­fir­mé que « de nom­breux dé­pu­tés » LR al­laient « co­si­gner » cette pro­po­si­tion de ré­so­lu­tion, sans avan­cer de chiffre. « On a le sen­ti­ment que le pré­sident ne pré­side plus, il com­mente, on a le sen­ti­ment que le gou­ver­ne­ment ne gou­verne plus, il com­mente les com­men­taires du pré­sident » , a dé­non­cé M. Lar­ri­vé, lors de son point de presse heb­do­ma­daire. « A 168 jours du pre­mier tour de la pré­si­den­tielle », on as­siste se­lon lui à « une fin de règne, qui va être très longue pour la France et les Fran­çais et qui consiste en un abais­se­ment de la Ve Ré­pu­blique », a-t-il es­ti­mé. La mise en­oeuvre de l’ar­ticle 68 de la Consti­tu­tion avait été évo­quée par M. Lel­louche le 19 oc­tobre à l’As­sem­blée na­tio­nale, lors du dé­bat sur les in­ter­ven­tions mi­li­taires ex­té­rieures de la France. Le dé­pu­té avait alors vi­ve­ment cri­ti­qué des « ré­vé­la­tions in­to­lé­rables, et même dan­ge­reuses » de Fran­çois Hol­lande sur des dé­ci­sions « se­crètes » , vi­sant le livre « Un pré­sident ne de­vrait pas dire ça » de jour­na­listes du Monde.

Vio­la­tion du se­cret dé­fense

Un autre dé­pu­té LR, Eric Ciot­ti, a de son cô­té sai­si le pro­cu­reur de la Ré­pu­blique pour vio­la­tion du se­cret dé­fense. « Il m’ap­pa­raît que la di­vul­ga­tion vo­lon­taire de do­cu­ments et d’in­for­ma­tions clas­sées “confi­den­tiel dé­fense” sont, dans les cir­cons­tances de l’es­pèce, de na­ture à consti­tuer » le dé­lit de vio­la­tion du se­cret dé­fense, re­lève le dé­pu­té dans son cour­rier, da­té de ven­dre­di, au pro­cu­reur de Pa­ris.

(Pho­to IP)

Pierre Lel­louche in­voque l’ar­ticle  de la Consti­tu­tion dans sa ré­so­lu­tion afin de des­ti­tuer Fran­çois Hol­lande.

Newspapers in French

Newspapers from Monaco

© PressReader. All rights reserved.