My Su­shi : af­faire ser­vie sur un pla­teau

Monaco-Matin - - Monaco -

C’est un su­per­mar­ché com­meun autre. Sauf qu’ilyades dis­tri­bu­teurs de ci­ga­rettes aux caisses. Il est 18h30, mar­di, dans cette grande sur­face de l’en­seigne Fres­co, ins­tal­lée au coeur de Ba­kou. Gian­ni An­ge­li­ni pa­tiente à l’en­trée. Il ob­serve. Jauge. Éva­lue. En quelques mi­nutes. « Il y a dumonde. C’est pas mal, à cette heure-ci. Les pa­niers ne sont pas gros mais ça cir­cule bien. » Son in­ter­lo­cu­teur ar­rive. Agha F. Ha­ji­za­deh di­rige ce su­per­mar­ché de 2500 m², ain­si que huit autres épar­pillés dans la ca­pi­ta­le­du pays. « C’est mon pre­mier ma­ga­sin, ex­po­set-il à l’en­tre­pre­neur mo­né­gasque. Il est en plein centre de Ba­kou, dans un quar­tier qui compte beau­coup d’ex­pa­triés. Des gens qui adorent les su­shis. Le po­ten­tiel est in­té­res­sant. »

Res­teà­né­go­cier la com­mis­sion

Nou­sy­voi­là. Gian­ni An­ge­li­ni est le fon­da­teur et le gé­rant de la so­cié­té « My Su­shi », créée à Mo­na­co en 1999. Mar­di soir, avant de re­joindre la­dé­lé­ga­tion pour le dî­ner­de­clô­ture de la mis­sion of­fert par le MEB, il a sau­té dans un taxi pour éva­luer à son tour le po­ten­tiel de cette grande sur­face et voir s’il se­rait in­té­res­sant d’y ou­vrir un kiosque de su­shis. C’est l’un des deux mé­tiers de « My Su­shi », avec les res­tau­rants– il en existe au­jourd’hui unàMo­na­co et un au­treàPo­ly­go­neRi­vie­ra, àCagnes-sur-Mer. Les kiosques, en re­vanche, sont ins­tal­lés dans les grandes sur­faces. Les su­shis sont pré­pa­rés sur place par des per­sonnes for­mées­par la so­cié­té mo­né­gasque et ven­dus­dan­sun rayon dé­dié. Les ha­bi­tués du su­per­mar­ché Ca­si­no du quai Al­bert-Ier com­pren­dront. Gian­ni An­ge­li­ni est donc ve­nu dans ce Fres­co de Ba­kou pour vendre son concept de kiosque– en­vi­ron 50000eu­ros –, re­cru­ter et for­mer le per­son­nel, gé­rer ce nou­veau point de vente. Et né­go­cier le pour­cen­tage de la com­mis­sion que per­ce­vra la grande sur­face sur la vente de chaque bar­quette de su­shis.

« Une belle opé­ra­tion »

Après une ra­pide vi­site du su­per­mar­ché et une dis­cus­sion avec Agha F. Ha­ji­za­deh, Gian­ni An­ge­li­ni a l’air content. « Il est pres­sé. Il ne reste plus qu’à né­go­cier la com­mis­sion. C’est une belle opé­ra­tion. Très ra­pide. Et il y a le po­ten­tiel pour ou­vrir plu­sieurs kiosques à Ba­kou. » Trente-six heures plus tôt, Gian­ni An­ge­li­ni ne connais­sait pas le pa­tron des su­per­mar­chés Fres­co. Il l’avait ren­con­tré la veille au ma­tin, lors des « B to B » or­ga­ni­sés par le MEB…

Gian­ni An­ge­li­ni comp­teou­vrir un kiosque My Su­shi dans ce su­per­mar­ché de Ba­kou.

Newspapers in French

Newspapers from Monaco

© PressReader. All rights reserved.