Un site In­ter­net pour la libre ins­tal­la­tion des nou­veaux no­taires

Monaco-Matin - - France -

Le­site in­ter­net or­ga­ni­sant la li­breins­tal­la­tion­des­no­taires en France a été lan­cé­mar­di­dans­sa­phase consul­ta­tion. L’ar­rê­té fixant cette da­teà­la­quelle les­no­taires, en­par­ti­cu­lier les jeu­nes­di­plô­més, pour­ront­de­man­der­leur­no­mi­na­tion sur l’un des 1 002 of­fi­cesà­créer, est pa­ruau Jour­nal of­fi­ciel mar­di. Il « par­achève » le dis­po­si­tif de libre ins­tal­la­tion, com­po­sante de la loi Ma­cron, se­lon­le­mi­nis­tère. Le­por­tail In­ter­net ( opm.jus

tice.gouv.fr) per­met aux can­di­datsde consul­ter la car­tedes247­zones « d’ins­tal­la­tion libre » des no­taires, de créer leurs comptes per­son­nels, et de se fa­mi­lia­ri­ser avec cet ou­til in­for­ma­tique. Les de­mandes de créa­tion d’of­fice no­ta­rial ne pour­ront, elles, être­dé­po­sées qu’à par­tir du 16 no­vem­breà14­heures. Ces­de­man­des­se­ront ins­truites se­lon l’or­dred’en­re­gis­tre­ment sur le site. Dans les zo­nes­par­ti­cu­liè­re­ment ten­dues, c’est un ti­rage au sort qui dé­ter­mi­ne­ra l’or­dredes can­di­da­tures. Les pre­mières no­mi­na­tions in­ter­vien­dront avant le 31 dé­cembre, et dans les­pre­miers­moisde2017, se­lon la Chan­cel­le­rie.

Réé­qui­li­brage

L’Au­to­ri­té de la concur­rence a sa­lué dans un com­mu­ni­qué « une étape dé­ci­sive [...] pour ré­équi­li­brer pro­gres­si­ve­ment le nombre de no­taires aux be­soins de la po­pu­la­tion et de l’éco­no­mie fran­çaises ». La nou­velle pro­cé­du­reen­ligne per­met­tra à 1 650 nou­veaux no­taires « d’ac­cé­der à l’exer­cice li­bé­ral de leur pro­fes­sion d’ici à 2018 », a pré­ci­sé l’ins­ti­tu­tion. Le­por­tail In­ter­net doit ser­vir éga­le­ment à d’autres pro­fes­sion­nels­du­droit et du chiffre : les huis­siers, les­com­mis­saires-pri­seurs ju­di­ciaires, les avo­cat­sau Con­seil d’Eta­te­tà­laCour de cas­sa­tion, et les gref­fiers des tri­bu­naux de com­merce. Pour ce qui concerne les no­taires, la li­ber­té d’ins­tal­la­tion sus­cite une vive op­po­si­tion­duCon­seil su­pé­rieur­du­no­ta­riat (CSN). L’ac­cèsà­cette pro­fes­sion était jus­qu’ici très dif­fi­cile. Pour s’ins­tal­ler comme no­taire, il fal­lait en ef­fet soit ra­che­ter une charge, soi­tac­cé­der­par­con­cours à l’une des très rares places va­cantes ou créées (60 entre2005 et 2013).

De­puis mar­di, le site opm.jus­tice.gouv.fr est ac­ces­sible à tout nou­veau no­taire.

Newspapers in French

Newspapers from Monaco

© PressReader. All rights reserved.