Une jour­née en cam­pagne

Monaco-Matin - - France -

LE SOU­TIEN IN­AT­TEN­DU

Ni­co­las Sar­ko­zy a sou­te­nu Hilla­ry Clin­ton dans la course à la Mai­son-Blanche (il avait dé­non­cé le « po­pu­lisme » et la « vul­ga­ri­té » du can­di­dat ré­pu­bli­cain) mais ça ne l’em­pêche pas de se ré­jouir de la vic­toire de Do­naldT­rump, qui est de­ve­nu pré­sident des Etats-Unis en dé­jouant tous les son­dages. Cet­teé­lec­tion ex­prime le « re­fus d’une pen­sée unique », adé­cla­ré l’an­cien chef de l’État, à la pei­ne­dans les in­ten­tions de vote... mais qui es­père bien bat­treA­lain Jup­pé à la­pri­maire de la droi­teet du centre. « La dé­mo­cra­tie, c’est l’écou­tedes peu- ples » , a sou­li­gné Ni­co­las Sar­ko­zy. « Le­peu­plea­mé­ri­cain a par­lé. Sa­chons, nous aus­si, en ti­rer les consé­quences. »

LA PE­TITE PHRASE

L’élec­tion de Do­nald Trump don­nedes ailes à cer­tains. Jean-Fré­dé­ric Pois­son se com­pare car­ré­ment au nou­veau pré­sident des États-Unis (qui a lui aus­si pas mal dé­ra­pé ces der­niers­mois) : « Trump est par­ti de très loin... et ce­la m’ouvre évi­dem­ment des pers­pec­tives nou­velles. Si La Fon­taine avait sui­vi les son­dages, il au­rait fait ga­gner le lièvre et non la tor­tue... », a-t-il dé­cla­ré sur LCP. Tant qu’ilyade l’es­poir.

LE CAR­TON JAUNE

Les ad­ver­saires d’Alain Jup­pé pro­fitent de la vic­toi­re­deDo­nald Trump pour en­fon­cer l’an­cien pre­mier mi­nistre. Ro­bert Mé­nard, mai­re­deBé­ziers élu avec le sou­tien­du FN, a lan­cé sa pe­tite pique : « Alain Jup­pé, le Hilla­ry Clin­ton fran­çais, in­car­neà­mer­veille tout ce que le peuple re­jette ». Ré­pon­se­du clan Jup­pé dans Li­bé­ra­tion : « Sauf que de­puis deuxans, il a la meilleure co­te­de­po­pu­la­ri­té au­près des Fran­çais. Clin­ton n’était pas ai­mée, y com­pris dans son camp ». Avec Jup­pé, c’est donc l’amour fou?

LE TOP

L’an­cien mi­nis­trede l’Agri­cul­ture Bru­no Le Maire, chan­tre­du « re­nou­veau », a, quant à lui, pro­fi­té d’une in­vi­ta­tion sur Bru­tusTV, la pre­miè­reé­mis­sion po­li­ti­que­dif­fu­sée en di­rec­te­sur Fa­ce­book, pourà­nou­veau dres­se­run­pa­ral­lèle au­da­cieux : « Ima­gi­nez l’af­fiche : Bru­no Le Mai­reet Em­ma­nuelMa­cron. Quel pro­grès po­li­tique ! LaF­ran­ce­se­se­ra li­bé­réedes vieilles chaînes po­li­tiques. » Ilya­deux mois, les deux hommes s’étaient croi­sés au Sa­lon in­ter­na­tio­nal de la­coif­fure. Et s’étaient­dit « merde » pour .

Newspapers in French

Newspapers from Monaco

© PressReader. All rights reserved.