Les at­ten­tats de Pa­ris et Bruxelles dé­ci­dés « très haut » au seinde Daesh

Monaco-Matin - - France/monde -

La cel­lule dji­ha­diste à l’ori­gine des at­ten­tats du 13 no­vembre 2015 àPa­ris et du22mars 2016 à Bruxelles a pris ses ordres « très haut » dans le com­man­de­ment de Daesh, a af­fir­mé, hier, à l’Agence Fran­ce­presse le pro­cu­reur fé­dé­ral bel­geF­ré­dé­ric Van Leeuw. « On sait que les ordres sont ve­nus de la zone Etat is­la­mique [...] ça re­monte très haut dans le com­man­de­ment de l’Etat is­la­mique » , a dé­cla­ré le chef du par­quet fé­dé­ral, en char­gedes en­quêtes an­ti­ter­ro­ris­te­sen Bel­gique. Il n’a pas pré­ci­sé si les com­man­di­taires se trou­vaient cô­té ira­kien ou sy­rien de la zone contrô­lée par Daesh, sou­li­gnant que cer­tains de ses di­ri­geants, comme son chef Abou Ba­kr al-Bagh­da­di, ont « bou­gé » d’un pays à l’autre, au gré des frappes de la coa­li­tion me­née par les Etats-Unis vi­sant à les neu­tra­li­ser. Les at­ten­tats pa­ri­siens du 13 no­vembre (130 morts) et ceux du 22 mars à Bruxelles (32 morts) ont été re­ven­di­qués par l’or- ga­ni­sa­tion Etat is­la­mique. Ils ont été per­pé­trés par une seule et même cel­lule aux ra­mi­fi­ca­tions com­plexes, dont cer­tains­membres sont en­core re­cher­chés, se­lon le pro­cu­reur fé­dé­ral.

« Vé­ri­fi­ca­tions »

« L’en­quête est loin d’être ter­mi­née, tant au ni­veau belge que ni­veau fran­çais », a-t-il ob­ser­vé. PourM. Van Leeuw, l’iden­ti­fi­ca­tion du Bel­go-Ma­ro­cain Ous­sa­ma Atar­com­meé­tant l’un des com­man­di­tai­resdes at­ten­tats est « une hy­po­thèse de tra­vail par­mi d’autres ». « Il y a toute une sé­rie de vé­ri­fi­ca­tions à faire », a-t-il af­fir­mé. De­puisdes mois, les en­quê­teurs s’in­ter­rogent sur un­mys­té­rieux sur­nom, Abou Ah­mad, ci­té à plu­sieurs re­prises dans les in­ves­ti­ga­tions sur la cel­lule à l’ori­gine des at­ten­tats. Cet homme est no­tam­ment soup­çon­né d’avoir mis­sion­né deux des ka­mi­kazes du Stade de France et un autre tan­dem de po­ten­tiel­sas­saillants, re­tar­dé dans son che­mi­ne­ment vers Pa­ris à l’au­tomne et ar­rê­té en Au­triche en dé- cembre. Il pour­rait s’agir d’Ous­sa­ma Atar qui est « le seul co­or­di­na­teur de­puis la Sy­rie à avoir été iden­ti­fié en l’état des in­ves­ti­ga­tions » , avait pré­ci­sé mar­di une source proche de l’en­quête en France. Ex-pri­son­nier des geôles amé­ri­caines en Irak dans les an­nées 2000, il était re­tour­né en Bel­gique après sa li­bé­ra­tion en 2012. Il était en­suite re­par­ti en zone ira­ko-sy­rienne, mais sa trace avait été per­due par les ser­vices de ren­sei­gne­ment il y a plu­sieurs mois.

(Ph. AFP)

Le  no­vembre ,  per­sonnes trou­vaient la mort auBa­ta­clan à Pa­ris.

Newspapers in French

Newspapers from Monaco

© PressReader. All rights reserved.