Une Ro­ca Teamà ré­ac­tion

Bal­lot­té par des Is­raé­liens dé­com­plexés, mal­gré leur der­nière place du groupe au coup d’en­voi, Mo­na­co s’en est sor­ti à l’or­gueil hier soir (71-64). De quoi pro­lon­ger son sans-faute eu­ro­péen

Monaco-Matin - - Sports - FLORENT CAFFERY

Qu’on les aime ces af­fiches de coupe d’Eu­rope. Des scé­na­rios à cou­per le souffle, une ten­dan­ce­qui ne veut ja­mais se des­si­ner, des ac­cro­chages, de la sueur, une ten­sion per­pé­tuelle. Et en guise de bou­quet fi­nal, une nou­velle fois à Gas­tonMé­de­cin­hier soir, des « Mo­na­co ! Mo­na­co ! » qui des­cendent des gra­dins pour­tant clair­se­més. On fut loin d’un ré­ci­tal face à l’avant­der­nier du cham­pion­nat is­raé­lien, laRo­ca Tea­ma tar­dé àsor­tir de sa ta­nière, mais le bi­lan est sans conteste. Ce ma­tin, la troupe de Mi­tro­vic reste le lea­der in­vain­cu de sa poule et c’est tout bé­néf’. L’Iro­ni Na­ha­riya n’est pas ve­nu­prendre la fes­sée­qu’on au­rait pu lui pré­dire mais ses bat­te­ries au­ront lâ­ché au plus mau­vais mo­ment. Sur­tout que les cau­che­mars mo­né­gasques avaient res­sur­gi. Mé­lan­gez une dé­fense en zone is­raé­lienne qui ra­len­tit la cir­cu­la­tion du cuir, des an­ciens de Pro A aux dents longues (Kit­chen et Nash, 22 points à eux deux) et des lan­cers-francs qua­si ef­frayants (11/21 au to­tal). Ajou­tez-y un poi­son of­fen­sif, Yan­cy Gates, et la mix­ture est du genre in­di­geste. Tant il a pe­sé, l’ai­lier ori­gi­naire de Cin­cin­na­ti (Ohio) n’avait sû­re­ment pas dû pas­ser sa nuit pré­cé­den­teàob­ser­ver le séisme Trump qui bous­cu­lait son pays. Avec des bras aus­si larges que des cuisses et 130 kg qui en pa­raissent la moi­tié tel­le­ment il sait se glis­ser dans un mou­choir de poche, Gates a plié en deux les gonds qui main­te­naient la dé­fense prin­cière (32-31 puis 34-39, 24’). Et que dire de son dunk cla­qué en toute sim­pli­ci­té à l’orée du mo­ney­time (47-53, 34’). Mais voi­là. Tout ça, c’était avant que Zack Wright ne

donne un coupde clai­ron et exalte du même coup la Ro­ca Team.

Wright in­te­nable au fi­nish

« On s’est re­lan­cé sur la dé­fense, l’agres­si­vi­té et c’est comme ça qu’on a re­trou­vé de l’in­ten­si­té » , a ana­ly­sé l’in­ter­na­tio­nal bos­nien né aux Etats-Unis. Pom­pier de ser­vice du soir (13 points, 7 re­bonds), il a em­bar­qué Da­vies dans son sillage et le dé­luge s’est abat­tu sur des Is­raé­liens ren­dus amorphes. Wright s’est même payé le luxe d’in­ter­cep­ter de­vant

Gates pour fi­ler seul au cercle (57-53, 35’). Ilaa­lors suf­fi à Gla­dyr de sor­tir sa spé­ciale. Après un 14-2 en seule­ment 2’54 (61-55) in­fli­gé par Mo­na­co, l’Ukrai­nien a dé­gai­né son T3 dans le cor­ner (69-62, 39’). Ouf ! De son cô­té, Ya­ku­ba Oua­tar­ra, vis­sé contre sa vo­lon­té sur le banc (che­ville), a man­qué. Zvez­dan Mi­tro­vic, le tac­ti­cien mo­né­gasque, confiait après-match que la pré­sence de son ai­lier sa­me­di face à An­tibes de­meu­rait en sus­pens. Le re­tour du « Yak » se­rait des plus in­té­res­sants avant le

der­by. L’af­fiche d’hier soir ne de­vait être qu’un simple amuse-bouche avant le plat de ré­sis­tance an­ti­bois, il fut éton­nam­ment plus consis­tant que pré­vu. Dans ces condi­tions, un élé­ment de plus à dis­po­si­tion ne se­ra pas dé­ran­geant sa­me­di soir.

Quatre suc­cès en quatre sor­ties eu­ro­péennes pour Shu­ler et les siens.

Newspapers in French

Newspapers from Monaco

© PressReader. All rights reserved.