Nice : le co­mi­téde ligne veut un ser­vice de TER­per­for­mant

Mer­cre­di soir, le vice-pré­sident de la Ré­gion, Phi­lippe Ta­ba­rot a in­sis­té à nou­veau sur la mise en place d’un ser­vice de trains ex­press ré­gio­naux (TER) de qua­li­té as­su­rant la meilleure sé­cu­ri­té

Monaco-Matin - - Côte D’azur - R. D.

Tous les co­mi­tés de ligne pour­suivent le même ob­jec­tif: ré­gler des comptes, poin­ter les dé­faillances et tout met­tree­noeuvre afind’amé­lio­rer le­ser­vice fer­ro­viaire qui concerne 50000 usa­gers dans le dé­par­te­ment. Mer­cre­di soiràNice, dans la salle du fo­rum des as­so­cia­tions de la place Ga­ri­bal­di, c’est donc un pu­blic pas­sion­né, per­ti­nent, poin­tilleux­quiaas­sis­téà­cette réunion­dansle ca­dredes As­si­sesde la mo­bi­li­té, pré­si­dée par Phi­lippe Ta­ba­rot, vice-pré­sident de la Ré­gion en charge des trans­ports. L’élu a évo­qué l’ac­tua­li­té en­core brû­lante, la sé­cu­ri­té après l’agres­sion de sa­me­di der­nier dans un TER (lire en page pré­cé­dente) à Ran­guin, pour in­sis­ter: « L’amé­lio­ra­tiondes condi­tions de sé­cu­ri­té était notre prio­ri­té avant cet évé­ne­ment. Nous pré­voyons le dé­ve­lop­pe­ment des moyens vi­déo dans toutes les rames, dans toutes les gares. Nous al­lons aus­si sai­sir l’op­por­tu­ni­té des tra­vaux sur la ligne Cannes-Grasse pour dé- ployer ces équi­pe­ments. Un au­dit de sé­cu­ri­téen­cours pour toutes les gares se­ra l’un­de­nos ou­tils » . Un­peu plus tard sur des ques­tions de la salle, Phi­lippe Ta­ba­rot a con­fir­mé: « La fer­me­ture de gui­chet dans les gares n’est pas à l’ordre du jour. Outre des moyens hu­mains sup­plé­men­taires de sur­veillance, nous pré­voyons aus­si un bud­get pour ins­tal­ler des tour­ni­quets et por­tails au­to­ma­tiques pour fil­trer l’ac­cès aux gares. En­fin nous dé­ve­lop­pons les ac­tions de pré­ven­tion » .

TER: « La plus mau­vaise qua­li­té »

Pour un co­mi­té de ligne, le su­jet cen­tral, c’est bien évi­dem­ment le ser­vice ren­du. Et l’élu n’a pas mé­na­gé la SNCF : « Les TER sont en de­çà des at­tentes des usa­gers, il a fal­lu trois plans de trans­port pour pal­lier le­man­que­de­con­duc­teurs, de­puis le 1er janvier, nous avons dé­comp­té 86 jours de grève, le taux­de­sup­pres­sion des cir­cu­la­tions s’éta­bli­tà9,8 %, ce qui place la Ré­gion en der­niè­re­po­si­tion. Nous avons le TER le plus oné­reux of­frant la plus mau­vaise qua­li­té » . Ces traits avaient de quoi pla­cer sur la sel­lette grill le di­rec­teur ré­gio­nal de la SNCF. Jean-Étienne Mou­ge­notn’a pas­con­tes­té : « Ef­fec­ti­ve­ment leTER Pro­vence-Alpes-Côte d’Azur est le plus cher­deF­rance ». Ce­pen­dant le plai­doye­ra­sui­vi « C’est le plus lent, ce­lui qui s’ar­rête le plus, dans le ré­seau le plus­dense, en trans- por­tant le plus de voya­geurs, ce qui ades conséquences sur la qua­li­té de ser­vice, nous en sommes conscients ». Jean-Étienne Mou­ge­not a éga­le­ment avan­cé l’évo­lu­tion des taux de ré­gu­la­ri­té desTER sur un an, 73 à82% pour Les Arcs-Vin­ti­mille, des sup­pres­sions pas­sant de 6 à 9 % ; 84,5à88% pour Nice-Vin­ti­mille avec une forte dé­gra­da­tion pour les sup­pres­sions qui passent de 4,4 % à 10,2 %. L’état et l’ave­nir de la ligne Ni­ceTende-Breil, la créa­tion d’un centre de main­te­nance azu­réen, la pro­pre­té des rames, le­man­qued’in­for­ma­tion des voya­geurs, l’adap­ta­tion des ho­raires en fonc­tion des évé­ne­ments (mat­chesàl’Al­lianz-Ri­vié­ra àNice) sont re­ve­nusà­plu­sieurs re­prises dans les ques­tions des par­ti­ci­pants. Àchaque fois des amé­lio­ra­tions ont été en­vi­sa­gées. La réunion s’est d’ailleurs ter­mi­née avec le point de tous les in­ves­tis­se­ments qui vont per­mettre de do­per le rail.

(Pho­to Sé­bas­tien Bo­tel­la)

Le Co­mi­té de ligne a été l’oc­ca­sion de no­ter les cri­tiques et de pro­po­ser des amé­lio­ra­tions.

Newspapers in French

Newspapers from Monaco

© PressReader. All rights reserved.