Le­mar à toute vi­tesse

Le Mo­né­gasque Tho­mas Le­mar, qui fê­te­ra ses 21 ans de­main, a été ap­pe­lé pour la pre­mière fois par Des­champs pour rem­pla­cer Co­man, bles­sé. Un pas de géant dans la cour des grands

Monaco-Matin - - Sports - FA­BIEN PIGALLE (AVEC M. F.)

La nou­velle est tom­bée hier ma­tin. Le mi­lieu mo­né­gasque Tho­mas Le­mar a été prié de re­joindre Clai­re­fon­taine et l’Equipe de France, pour pal­lier le for­fait de King­sley Co­man bles­sé. Le jeune gau­cher, qui fê­te­ra ses 21 ans de­main, pen­sait s’en­traî­ner nor­ma­le­ment à La Turbie hier. Mais avant la séance, Leo­nar­do Jar­dim lui a ap­pris la grande nou­velle et l’a fé­li­ci­té. Une de­mi-sur­prise. Parce que oui, Tho­mas Le­mar avait l’en­ver­gure d’en­dos­ser un jour ou l’autre le­maillot Bleu. Mais per­sonne n’ima­gi­nait que ce­la pou­vait se pro­duire aus­si ra­pi­de­ment. « Je ne suis pas éton­né, c’est lo­gique, nous avouait Ben­ja­min Men­dy. A un mo­ment don­né, cette convo­ca­tion al­lait tom­ber vu ses ré­centes per­for­mances. Ce ma­tin (hier), on était dans le ves­tiaire, on dis­cu­tait entre nous et il s’est éclip­sé d’un coup. On a vite com­pris. Il a dû par­tir à Clai­re­fon­taine et on l’a tous fé­li­ci­té. Il doit s’épa- nouir là-bas, prendre du plai­sir et pro­fi­ter de ce mo­ment » . Le­mar ne ru­mi­ne­ra donc pas très long­temps l’échec des Es­poirs, in­ca­pables de se qua­li­fier pour l’Eu­ro en dé­but de sai­son. Le mi­lieu de ter­rain mo­né­gasque, ar­ri­vé sur le Ro­cher en pro­ve­nance de Caen il y a à peine plus d’un an, pro- fite de son ex­cellent dé­but de sai­son.

Jar­dim : « Une bonne men­ta­li­té »

Le gar­çon ap­prend et gran­dit vite aux cô­tés de Jar­dim et d’une équipe jeune, sans com­plexe et am­bi­tieuse. «Cette convo­ca­tion ar­rive parce qu’il a tou­jours tra- vaillé au maxi­mum en club. C’est un jeune avec une bonne men­ta­li­té » , se ré­jouis­sait Jar­dim. Sur le plan col­lec­tif, l’AS Mo­na­co, que Di­dier Des­champs va sou­vent ob­ser­ver au stade Louis- II, est étin­ce­lante. D’un point de vue per­son­nel, Le­mar s’est en­fin do­té de stats en adé­qua­tion avec son ta­lent. Chose qui n’était pas for­cé­ment le cas la sai­son pas­sée. Le­mar nou­velle ver­sion, c’est 5 buts et 1 passe dé­ci­sive en 16 rencontres, toutes com­pé­ti­tions confon­dues (1393 mi­nutes de jeuen tout). Di­dier Des­champs pa­rie sur sa ca­pa­ci­téà­par­ti­ci­per à la construc­tion du jeu et à chan- ger de rythme. Mais aus­si, à son ins­pi­ra­tion dans les trente der­niers mètres. Sur ces atouts, le sé­lec­tion­neur n’avait pas re­nou­ve­lé sa confiance à An­tho­ny Mar­tial, res­té à Man­ches­ter. La bles­sure de Co­man ne l’a pas fait re­voir sa po­si­tion. Des­champs, qui ai­me­dé­sor­mais évo­luer en 4-4-2adonc fait le choix d’ap­pe­ler un nou­veau ve­nu. Un es­poir, qui connaît le sys­tème et l’exi­gence que de­mande ce rôle dans le cou­loir gauche : à la fois of­fen­sif et tra­vailleur dans le re­pli dé­fen­sif. Sur le ter­rain, Le­mar fait du bruit. En cou­lisse, il en fait un peu moins. Un gar­çon croyant, sou­riant et bla­gueur avec ses co­équi­piers, mais pas très à l’aise dans l’exer­cice mé­dia­tique. Le Gua­de­lou­péen pré­fère fran­che­ment par­ler sur le ter­rain. Mais le coup de pro­jec­teur of­fert par cette sé­lec­tion in­ter­na­tio­nale pour­rait bous­cu­ler son confort. Lui qui secoue les dé­fenses.

(Pho­to AFP)

Le­mar, ici avec Ra­mi, Cor­chia et Ra­biot, a dé­cou­vert la pe­louse du stade de France avec les Bleus.

Newspapers in French

Newspapers from Monaco

© PressReader. All rights reserved.