Nice rate l’oc­ca­sion

Monaco-Matin - - Sports -

D’au­cuns pen­saient , au vu des re­vers in­fli­gés à Nar­bonne et ,plus en­core, aux Tou­ran­geaux, que le nou­veau ve­nu azu­réen se­rait ren­voyé as­sez ra­pi­de­ment à ses études par le fa­vo­ri tou­lou­sain, hier soir, dans un Pa­lais des sports somme toute cor­rec­te­ment gar­ni. Que nen­ni ! Au­tant l’en­trée en ma­tière au­ra bel et bien été, comme pré­vu, à l’avan­tage de ceux qui avaient à coeur de se ras­su­rer après leur pres­ta­tion en de­mi­teinte sur l’Île de Beau­té, au­tant il était hors de ques­tion, pour ces mêmes vi­si­teurs, de de­man­der l’ar­mis­tice avant l’heure. Non contents de rendre coup pour coup au point d’éga­li­ser , les Ni­çois, du fait d’une qua­li­té de ré­cep­tion su­pé­rieure, prennent les de­vants dans le troi­sième acte : 13-9. Le sus­pense at­teint son pa­roxysme lorsque , après avoir gas­pillé trois pré­cieuses mu­ni­tions, les Spa­cer’s se re­trouvent à leur tour sous la me­nace : 26-25, puis 27-26. Il faut un mis­sile im­pa­rable d’An­toine Bri­zard pour em­po­cher le gain de cette in­ter­mi­nable ses­sion :

29-27. Le plus dur est fait, en­core faut-il soi­gner la fi­ni­tion aux dé­pens d’un hôte com­plet à tous les postes et de ce fait apte à pro­lon­ger le sur­sis, voire da­van­tage : 17-17, 21- 19, puis 24- 21. C’est alors que le scé­na­rio se re­pro­duit,avec un pro­mu in­ca­pable de conclure face à la fu­ria tou­lou­saine.

Ka­sic : « Pas dé­çu outre me­sure »

Un « block » bo­ni­fié au mo­ment pro­pice par Car­rat, et le der­nier mot, à la grande sa­tis­fac­tion de Cé­dric Enard, re­vient aux Haut-Ga­ron­nais : « C’est l’ar­ché­type du match piège , jem’en dou­tais. On veut re­mettre les pen­dules à l’heure par rap­port au match d’Ajac­cio, et, au bout

du compte, en vou­lant trop bien faire ou , tout sim­ple­ment,trop en faire, on pra­tique un jeu qui part en vrille. Heu­reu­se­ment, les ressources phy­siques et men­tales sont là, les ar­gu­ments tech­niques aus­si. On s’en sort les cuisses propres, et, pour l’heure ce­lame sa­tis­fait am­ple­ment ». De son cô­té, Mla­den Ka­sic es­ti­mait que « le conte­nu était su­pé­rieur au ré­sul­tat. Je ne suis pas dé­çu outre me­sure, nous avons ré­pon­du pré­sent. Je ne pense pas que notre dé­faite soit liée à leur peur de ga­gner ou à la pres­sion. Nous nous sommes mis en si­tua­tion de te­nir tête à Tou­louse mais sans pou­voir ins­crire les points dé­ci­sifs, à deux re­prises qui plus est. C’est comme ça, ce qui est fait est fait ».

(Pho­to La Dé­pêche du Mi­di)

Les Ni­çois ont man­qué de réa­lisme à la fin des troi­sième et qua­trième sets.

Newspapers in French

Newspapers from Monaco

© PressReader. All rights reserved.