Car­pen­tier s’éman­cipe

L’an­cien Amié­nois vient d’ins­crire 4 points en qua­tre­matches. Après deux mois pous­sifs, loinde sa Pi­car­die na­tale quit­tée pour la pre­mière fois cet été, l’at­ta­quant de 22 ans ex­prime, en­fin, son ta­lent

Monaco-Matin - - Sports - CH­RIS­TO­PHER ROUX

Car­pen­tier est-il une er­reur de cas­ting? Après les treize pre­mières jour­nées de Magnus, cette ques­tion a brû­lé les lèvres des sup­por­ters du NHCA. L’at­ta­quant dé­bar­qué d’Amiens à l’in­ter­sai­son n’était pas au ni­veau at­ten­du par les ob­ser­va­teurs. Mal­gré un tra­vail dé­fen­sif in­dé­niable, le gar­çon de 22 ans, pour sa pre­mière ex­pé­rience loin­dePi­car­die, n’avait pas en­core ins­crit le­moindre point.

Pro­grès phy­siques

Cette fâ­cheuse sta­tis­tique, l’ex-Go­thique l’a cor­ri­gée de­puis quatre rencontres (3 buts et1as­sist.). Dans la pé­riode de vache maigre tra­ver­sée par les Aigles (4 pts pris sur 30 pos­sibles lors des dix der­niers matches), le re­nou­veau de Car­pen­tier es­tun­rayon­de­so­leil. Il ne se­ra d’ailleurs pas de trop, ce­soir, pour la ré­cep­tion d’Epi­nal (20h). Un ad­ver­sai­re­qui, com­meNice, se dé­bat dans la zone des play-down. « En­dé­but de sai­son, Romain était un peu gras­souillet. Il est en meilleure forme phy­sique au­jourd’hui, ex­pose le coach Su­tor­pour évo­quer le sur­saut de son joueur. Ilaaus­si mis du temps à trou­ver des af­fi­ni­tés avec ses par­te­naires. Son pre­mier but à Gre­noble lui a fait du bien. » Avec cet­te­pre­mière réa­li­sa­tion, un chan­ge­ment de ligne s’est éga­le­ment vou­lu sal­va­teur. D’abor­das­so­cié à Ma­rion, Ku­bus ou Hu­j­sa, la bles­su­re­deRo­mandàG­re­noble lui a per­mis de re­joindre Von­dra­cek etHam­pl sur le pre­mier bloc. Avec eux, ce­lui qui a gla­né six titres de cham­pion de France avec Amiens, de mi­nimes à ju­niors, a trou­vé la bonne car­bu­ra­tion. « Tous les trois se com­plètent bien, argue Su­tor. Romain est un très bon joueur. J’adore sa tech­nique et ses mains. »

La confiance pour mo­teur

Pour sa qua­trième sai­son en Magnus, la réussite ac­tuelle du n°20 s’ex­plique, aus­si, par un élec­tro­choc. « Il a eu beau­coup de mal à quit­ter sa fa­mille, confesse Hé­lène, sa ma­man. Avec son père, on a tou­jours été au­tour de lui. On lui a re­mon­té les bre­telles il y a quelques se­maines. On luia­dit qu’il n’avait pas le choix, qu’il de­vait ap­prendre à vivre sans nous. Ça a été un dé­clic. A Amiens, il était dans son co­coon, se re­po­sait sur ses ac­quis. ANice, il doit ga­gner la confiance des gens. Il y a aus­si eu le dé­cès de sa grand­mère il ya­peu. Après ça, il m’a pro­mis de la rendre fière. » Car­pen­tier marche à l’af­fect. Pour lui, il ne peut s’éman­ci­per que s’il se sent ai­mé. Oli­vier Du­clos, qui l’a en­traî­né neuf ans dans la Somme, croit en ce­lui qu’ila­con­seilléàPas­cal Mar­ge­rit, ad­joint de Su­tor. « Il fait par­tie des trois joueurs les plus ta­len­tueux que j’ai en­traî­nés en treize an­nées de coa­ching. Main­te­nant, c’est un ca­rac­té­riel. Il peut par­fois sor­tir d’un match si ça ne va pas. Pour s’ins­tal­ler du­ra­ble­ment en Magnus, il doit pro­gres­ser men­ta­le­ment et ga­gner en ré­gu­la­ri­té. Il ne peut plus mar­quer quelques points et dis­pa­raître plu­sieurs se­maines. Il doit être ca­pable d’ins­crire 30 pts par sai­son. Il at­tein­dra sa ma­tu­ri­té à 26- 27 ans. S’il réa­lise plu­sieurs grosses sai­sons dans l’élite, il pour­rait même pos­tu­ler en équipe de France. » Les pro­grès de Car­pen­tier doivent ins­pi­rer ses co­équi­piers. S’il s’est fait vio­lence, d’autres peuvent en faire au­tant.

Nice ( e,  pts) - Epi­nal ( e,  pts) à h à J.-Bouin

Avec Ham­pl, Car­pen­tier (à gauche) a re­trou­vé des sen­sa­tions.

Newspapers in French

Newspapers from Monaco

© PressReader. All rights reserved.