Cap sur le qua­ran­tième ru­gis­sant

Monaco-Matin - - Sports - GIL LÉON

Si le qua­ran­tième ru­gis­sant les at­tend au tour­nant, ils ne risquent pas de croi­ser un ice­berg, ni d’es­suyer une tem­pête dé­mo­niaque, contrai­re­ment aux ma­rins de l’ex­trê­meen­ga­gés de­puis­di­manche der­nier sur la route du 8e Ven­dée Globe. Top dé­part ce soir pour les concur­rents du Rallye ré­gio­nal du Haut Pays Ni­çois. Un qua­ran­tième mil­lé­sime qui fait le plein, avec la ba­ga­telle de 151 équi­pages ins­crits rien que pour l’épreuve mo­derne. De quoi ga­ran­tir des ba­garres mus­clées à tous les étages d’un bout à l’au­tredes huit spé­cia­les­du me­nu concoc­té par l’ASAC de Nice. En fin de jour­née, à Contes (ES1), puis de­main, entre L’En­gar­vin (ES 2, 5 et 7), Lu­cé­ram (ES 3, 6 et 8) et La Pal­la­rea (ES4), les re­gards se­ront d’abord­bra­qués sur une lutte au som­met qui va cer­tai­ne­ment af­fo­ler le chro­no. S’agi­ra-t-il d’un com­bat des chefs entre les lau­réats des cinq pré­cé­dentes édi­tions, Bru­no Ri­be­ri (2015, 2013) et Ni­co­lasVouilloz (2014, 2012, 2011)? Un troi­sième lar­ron en te­nue d’ar­bitre réus­si­rat-il à s’in­vi­ter aux avant-postes?

Ni­co­las Vouilloz, le « maître éta­lon »

Vain­queur du Ral­lye­deNice Jean-Beh­ra, puis 2e à Fayence, cette sai­son, Ri­be­ri re­trouve le ba­quet de la Ford Fies­ta R5 de l’équipe ita­lien­neBal­bos­ca en vi­sant une seule cible : la vic­toire. « Cette course m’a dé­jà sou­ri à deux re­prises, alors pour­quoi pas trois? » , glisse le jeune ré­sident mo­né­gasque qui vient éga­le­ment de s’in- vi­ter sur le po­dium du Rallye Alpes d’Azur-St Laurent (3e) à bord d’une Peu­geot 208 R2. « Mes deux pre­mières courses en ca­té­go­rie R5 m’ont don­né en­vie de pro­lon­ger l’aven­ture. Si la suite se dé­roule aus­si bien, ici ce week-end puis au Ral­ly­cir­cuit du Cas­tel­let le mois pro­chain, en 2017, on es­saie­ra de mon­ter à l’étage su­pé­rieur. J’ai­me­rais bien voir ce qu’il est pos­sible de faire en cham­pion­nat de France avec une telle voi­ture... » Dans l’im­mé­diat, ce­lui-ci va dé­jà se­me­su­rer au « maître éta­lon » duHaut-PaysNi­çois, un cer­tain Ni­co­las Vouilloz. In­vain­cu lors de ses trois par­ti­ci­pa­tions en com­pa­gnie de l’ami Franck Lions, le Peillois avait, l’an der­nier, dû dé­cla­rer for­fait la veille du dé­part, mo­teur hors ser­vice. Le voilà donc qui s’offre une nou­velle pi­qûre de rap­pel en 207 Su­per 2000 pour la passe de quatre... Quant au po­ten­tiel ri­val ca­pable de mettre son grain de sel, le mieux ar­mé s’ap­pelle Jean-Phi­lippe Ni­co­lao (208 R5). Deux mois après son coupd’es­sai trans­for­mé en coup de maître auRal­lye de la Vé­su­bie, le res­pon­sable tech­nique du Sé­bas­tien Loeb Racing ori­gi­naire de Ro­que­billière re­met le cou­vert. Avec une faim de lion, pa­raît-il...

(Pho­to Mi­chel Truc)

Ja­mais trois sans quatre ! Franck Lions cède une nou­velle fois le vo­lant à l’ami Ni­co­las Vouilloz.

Newspapers in French

Newspapers from Monaco

© PressReader. All rights reserved.