Mo­na­co-An­tibes : plus qu’un match

Entre la Ro­ca Team et les Sharks, la ri­va­li­té ré­gio­nale va at­teindre un nou­vau pic sur le Ro­cher

Monaco-Matin - - La Une - FLORENT CAFFERY (AVEC J.T.)

Ce­la risque de jouer des coudes à Gas­ton-Mé­de­cin. Et pas seule­ment sur les planches. Hier soir, à peine 200 places res­taient dis­po­nibles. C’est dire l’en­goue­ment qui en­toure un der­by où le pu­blic du Ro­cher de­vra ré­gler les dé­ci­bels s’il ne sou­hai­te­pas se voir dé­pas­sé par la fer­veur an­ti­boise. La com’ de l’ASM était du genre impatiente mer­cre­di der­nier alorsque la salle était à moi­tié vide en Ligue des Cham­pions : « On sait que ce se­ra très très chaud.» Ça tombe plu­tôt bien. Les Sharks n’avancent plus (3 dé­faites de rang), Mo­na­co est du genre à da­van­tage ti­tu­ber der­niè­re­ment mais reste tou­jours un roc. Cha­cun à y ga­gner ou fi­na­le­ment, à y perdre... « Prendre Mo­na­co à ce mo­ment-là n’est peu­têtre pas la meilleure des choses, concède Tim Blue. Après leur dé­faite à Nan­cy (7e jour­née, ndlr), ils au­ront à coeur de ré­agir. Pour nous, c’est sû­re­ment le plus gros chal­lenge de­puis le dé­but de sai­son. Il fau­dra être prêt dès l’en­tame. » Et sur­tout au fi­nish. L’an­née der­nière, la Ro­ca Team avait cru­ci­fié les Sharks dans la Prin­ci­pau­té après une flèche pri­mée made in Gla­dyr (68-61). Cette se­maine en coupe d’Eu­rope, c’est en­core l’Ukrai­nien qui a scel­lé le sort de Na­har avec son clas­sique der­rière l’arc. La fa­tigue, l’ASM ne s’en sert pas com­me­pa­ra­pluie au cas où les choses tour­ne­raient mal. « Notre or­ga­ni­sa­tion, le fait que l’on puisse tour­ner avec 11 joueurs de bon ni­veau fait que l’on peut gé­rer l’en­chaî­ne­ment des matches » , sou­ligne le me­neur Zack Wright, éblouis­sant mer­cre­di soir. À An­tibes, le coach Ju­lien Es­pi­no­sa, ex­cé­dé après la dé­route face à Di­jon lors de la der­nière jour­née (48-63), at­tend des prises de res­pon­sa­bi­li­té chez ses mi­nots (Gal­liou, Diar­ra, Cor­di­nier entre autres). Des jeunes pour qui la re­te­nue ne de­vrait pas réel­le­ment faire par­tie du vo­ca­bu­laire lorsque leurs aînés car­burent. A 19h, les fauves se­ront lâ­chés. On en salive d’avance... La ri­va­li­té entre les deux voi­sins a en­core grim­pé de plu­sieurs de­grés de­puis que le club de la Prin­ci­pau­té a re­trou­vé la lu­mière des pre­miers rangs.

Dee Bost et la Ro­ca Team : re­pous­ser le voi­sin an­ti­bois pour se re­trou­ver unique lea­der de ProA.

Newspapers in French

Newspapers from Monaco

© PressReader. All rights reserved.