« Là, elle va être cal­mée ! »

Monaco-Matin - - Santé -

Long­temps, ona­pen­sé que le dé­sir des femmes était gui­dé par leurs seules hor­mones. Une croyan­ce­qui condui­sait à com­mettre des actes bar­bares. « AuXIXe siècle en Angleterre, des médecins n’hé­si­taient pas à pra­ti­quer sur des femmes qui ma­ni­fes­taient du­dé­sir pour un homme ou le sou­hait de di­vor­cer, une ova­riec­to­mieouune hys­té­rec­to­mie [res­pec­ti­ve­ment, abla­tion chi­rur­gi­cale des ovaires et de l’uté­rus, ndlr], avant de les “rendre” à leur ma­ri ou à leur fa­mille: “Là, elle va être cal­mée!” les ras­su­raient-ils », ra­con­teMi­chèle La­chows­ky.

Newspapers in French

Newspapers from Monaco

© PressReader. All rights reserved.