La phrase

Monaco-Matin - - Sports -

« J’ai une fois de plus joué le rôle de l’épou­van­tail... Car soyons sé­rieux, qui d’au­tre­qu’un pré­sident de club est lé­gi­time à di­ri­ger la Ligue. Ma­can­di­da­ture était donc une can­di­da­tu­rede cir­cons­tan­ceet à du­rée dé­ter­mi­née. Le temps que Mi­chel Sey­doux puisse prendre la place. »

De Ray­mond Do­me­nech, re­fu­sé au pre­mier tour de l’élec­tion, hier.

Newspapers in French

Newspapers from Monaco

© PressReader. All rights reserved.