L’OGCN ta­pe­du­poing

Monaco-Matin - - Sports - C.R

L’OGC Nice tape du poing sur la table. Par la voix de son pré­sident Ange Fer­rac­ci, le­club azu­réen monte au cré­neau pour dé­non­cer son ca­len­drier. En cause ? Un chan­ge­ment de date pour son 1/16e de fi­nale de Coupe de France, face à Plan-de-Cuques, ini­tia­le­ment pré­vu le 4, 5 ou 6 jan­vier. Les Ni­çois avaient de­man­dé à la Fé­dé­ra­tion d’avan­cer cette ren­contre. Le Gym es­pé­rait se rendre dans les Bouches-du-Rhône ce wee­kend. Une date sur la­quelle il a fal­lu ti­rer un trait puisque les Pro­ven­çales, pen­sion­naires de D2, ac­cueillent Rennes en cham­pion­nat. Les ins­tances na­tio­nales ont fi­ni par pro­gram­mer la par­tie le 19 no­vembre à 20h30. Un choix vi­ve­ment cri­ti­qué par Ange Fer­rac­ci. « Nous jouons notre der­nier match de l’an­née contre Is­sy le 17 no­vembre. Après, cer­taines filles se­ront en va­cances. D’autres ont dé­jà pris leurs billets pour re­joindre leur sé­lec­tion en stage. Pour jouer contre Plan- de- Cuques, il nous­man­que­ra sept in­ter­na­tio­nales. Ces sou­cis de ca­len­drier ne sont pas une pre­mière. Je suis désem­pa­ré. Quand nous es­sayons d’évo­quer ce pro­blème avec M. Del­planque (le pré­sident de la Fé­dé­ra­tion, ndlr), il ne ré­pond pas. J’en ai as­sez que cet homme reste muet et se cache der­rière son­pe­tit doigt. Il met en pé­ril l’équi­libre, dé­jà très fra­gile, pour pré­sen­ter un spec­tacle co­hé­rent. Nous pré­sen­tons d’avance nos ex­cuses à nos par­te­naires pour une éven­tuelle contre-per­for­mance. C’est dom­mage qu’on ne donne pas plus de chances de s’ex­pri­mer au handball fé­mi­nin. Pour l’ins­tant, la Fé­dé­ra­tion penche trop vers les gar­çons ».

Newspapers in French

Newspapers from Monaco

© PressReader. All rights reserved.