On re­vient de loin...

Monaco-Matin - - Détente -

Si Trump n’avait pas été élu, qu’au­rai­ton fait de Bill? Eu égard à la nou­veau­té de la si­tua­tion, son sta­tut eut été plus dé­li­cat à dé­fi­nir que ce­lui de Me­la­nia dont il y a tout lieu de pen­ser qu’elle va conti­nuer à écu­mer les bou­tiques de luxe. Pas le cas de Bill qui, se désha­billant plu­sieurs fois par jour hors de chez lui, cherche moins l’élé­gance que la ra­pi­di­té. Me­la­nia bien que re­lé­guée par le pro­to­cole à six pas der­rière le grand chef se­ra sans doute de toutes les fêtes et de tous les voyages of­fi­ciels. Mais qu’est- ce qu’Hillary au­rait fait de son cou­reur de ma­ri si elle avait été contrainte de cou­rir la pla­nète? L’au­rait- elle ins­tal­lé sur une chaise longue à cô­té de San­ta Mo­ni­ca (la plage, pas la sta­giaire)? L’au­rait- elle lais­sé à la Mai­son Blanche et ef­fec­tué seule ses nom­breux dé­pla­ce­ments? Si, au contraire, elle avait en­joint à Bill de l’ac­com­pa­gner par­tout pour lui évi­ter les ten­ta­tions d’adul­tère, quelle place lui au­rai­telle as­si­gné à bord du AirForce One? Par­mi ses con­seillers ou au­près des hô­tesses de l’air? Si la nou­velle pré­si­dente avait tra­vaillé très tard le soir dans le bureau ovale, qu’au­rait fait Bill en l’at­ten­dant? En­fin, s’il s’était agit de par­ti­ci­per – fut- ce en bout de table – à un re­pas de ga­la, au­rait-il ac­cep­té de re­nouer avec les im­pé­ra­tifs mon­dains qui le fai­saient chan­ger de cou­verts entre la lan­gouste à l’amé­ri­caine et le vol- au-vent, lui qui, pa­raît-il, ap­pré­cie

tant la sim­pli­ci­té des McDo?

Newspapers in French

Newspapers from Monaco

© PressReader. All rights reserved.