So­lu­cop, pour le­bien des co­pro­prié­tés L’évé­ne­ment

Le sa­lon So­lu­cop se tient cette se­maine à Nice. Il per­met aux co­pro­prié­taires de s’in­for­mer sur leurs droits et obli­ga­tions et aux syn­dics de trou­ver de nou­veaux four­nis­seurs

Monaco-Matin - - L’économie - PRO­POS RE­CUEILLIS PAR KA­RINE WENGER kwen­ger@ni­ce­ma­tin.fr

Dans les Alpes-Ma­ri­times, on dé­nombre pas moins de 300 000 lots de co­pro­prié­tés. Voi­là de quoi oc­cu­per les1200 em­ployés des 250 ca­bi­nets de syn­dic. Tous les ans, ils gèrent plus de 409 M€ de bud­get de fonc­tion­ne­ment, dont 20M€ de tra­vaux dans les im­meubles. Pour sa 21e édi­tion, le sa­lon So­lu­tions Co­pro­prié­tés change de­no­met de­vient So­lu­cop. Est-ce la seule nou­veau­té ? Les ex­pli­ca­tions de Ca­the­rine Vaillant, di­rec­trice d’Ex­po­ten­tiel, or­ga­ni­sa­trice de la ma­ni­fes­ta­tion qui se tien­dra les 17 et 18 no­vembre à Nice-Pa­lais Acro­po­lis.

Quel est l’ob­jet du sa­lon? Il per­met de faire se ren­con­trer tous les ac­teurs de la co­pro­prié­té: co­pro­prié­taires, syn­dics et four­nis­seurs. Avec une cen­taine d’ex­po­sants re­pré­sen­tant  mé­tiers, So­lu­cop est la vi­trine du sa­voir-fai­reet de l’in­no­va­tion en ma­tière d’en­tre­tien et de ré­no­va­tion; d’in­no­va­tion et confort; d’ha­bi­tat du­rable et de maî­trise des charges. Les vi­si­teurs trouvent des ré­ponses aux ques­tions qu’ils se posent sur le fonc­tion­ne­ment et l’en­tre­tien d’une co­pro­prié­té. Outre les tables rondes et confé­rences, ils pour­ront avoir ac­cès à des consul­ta­tions gra­tuites dans trois es­paces conseils (co­pro­prié­té, éco­no­mies d’éner­gie et in­for­ma­tions ha­bi­tat). So­lu­cop veut fai­re­prendre conscien­ceaux co­pro­prié­taires qu’ils doivent s’im­pli­quer car une co­pro­prié­té­bien en­tre­te­nue est un pa­tri­moine va­lo­ri­sé. Et cô­té syn­dics? C’est l’oc­ca­sion pour eux de ve­nir cher­cher de nou­veaux four­nis­seurs et pres­ta­taires de ser­vices, de dé­cou­vrir de nou­velles tech­no­lo­gies.

Quelles sont les ten­dances de cette  édi­tion? On va beau­coup par­ler ré­gle­men­ta­tion car cer­taines dis­po­si­tions de la loi Alur entrent en vi­gueur le  jan­vier . Do­ré­na­vant, les co­pro­prié­tés de­vront être im­ma­tri­cu­lées et toutes leurs ca­rac­té­ris­tiques se­ront ré­fé­ren­cées au ni­veau­na­tio­nal. Le but étant qu’elles res­tent en bon état. Au­treo­bli­ga­tion, celle d’ef­fec­tuer un diag­nos­tic tech­ni­que­glo­bal. Il per­met aux membres du con­seil syn­di­cal d’en sa­voir plus sur l’état gé­né­ral de l’im­meuble et de pro­po­ser la réa­li­sa­tion de tra­vaux pour la conser­va­tion du bâ­ti­ment pou­vant êtreé­ta­lés sur les dix pro­chaines an­nées. Est aus­si obli­ga­toire la créa­tion d’un fonds de pré­voyan­cede tra­vaux pour en faire faire cer­tains obli­ga­toires com­me­la ré­no­va­tion éner­gé­tique. Der­nier point de la loi Alur, la­mise en con­cur­rence trien­nale du syn­dic par le con­seil syn­di­cal.

Yau­ra-t-il des in­no­va­tions? Oui. On peut ci­ter la­bar­riè­rean­tii­non­da­tions pré­sen­tée­par Mi­cro­ma­tix; la re­cherche de fuite sans casse de RC Con­trac­tors; le trai­te­ment de lutte contre le cha­ran­çon rouge par Syn­gen­ta. Autre sec­teur très ap­pré­cié par les vi­si­teurs, ce­lui de l’éco­no­mie d’éner­gie avec le comp­tage in­di­vi­duel de chauf­fage qui peut fai­reé­co­no­mi­ser jus­qu’à  %. so­lu­cop.com

(D.R.)

So­lu­cop a pour ob­jec­tif d’in­for­mer et d’im­pli­quer les co­pro­prié­taires dans la va­lo­ri­sa­tion de leur pa­tri­moine et de fa­ci­li­ter leurs prises de dé­ci­sion.

Newspapers in French

Newspapers from Monaco

© PressReader. All rights reserved.