Tou­raine de­mande une en­quête de l’Igas

Monaco-Matin - - France -

La mi­nistre de la San­té, Ma­ri­sol Tou­raine, a fait sa­voir qu’elle avait sai­si, jeu­di, l’Ins­pec­tion­gé­né­rale des Af­faires so­ciales (Igas), après trois dé­cès au CHU de Nantes. Les quatre pa­tients, qui sui­vaient une cure de chi­mio­thé­ra­pie in­ten­sive avec au­to- greffe, ont re­çu un trai­te­ment « com­pre­nant le mé­di­ca­ment cy­clos­phos­pha­mide en rem­pla­ce­ment du mé­di­ca­ment Mel­pha­lan » , pré­cise dans un com­mu­ni­qué le mi­nis­tère. L’Igas doit dé­ter­mi­ner « les causes exactes de ces com­pli­ca­tions graves, ain­si que sur l’or­ga­ni­sa­tion, les moyens et les condi­tions de réa­li­sa­tion des chi­mio­thé­ra­pie ». Mais, « à ce stade, rien ne per­met d’ac­cu­ser la cy­clo­phos­pha­mide, trai­te­ment va­li­dé par la com­mu­nau­té mé­di­cale et uti­li­sé de­puis des an­nées», a dé­cla­ré la mi­nistre de la San­té Ma­ri­sol Tou­raine, hier, de­vant le Sé­nat. «Le spectre des causes po­ten­tielles est large », a-telle ajou­té, en ci­tant comme causes pos­sibles « mé­di­ca­ment, pro­to­cole, mode d’ad­mi­nis­tra­tion...».

Newspapers in French

Newspapers from Monaco

© PressReader. All rights reserved.