Nice : l’heu­rede la con­fir­ma­tion

Monaco-Matin - - Sports - SYLVAINMUSTAPIC

Faire tom­ber un lea­der in­vain­cu, comme l’était Bé­dar­rides, n’est ja­mais chose ai­sée. Une telle per­for­mance est d’au­tant plus si­gni­fi­ca­tive lors­qu’elle in­ter­vient après avoir chu­té à do­mi­cile face à la lan­terne rouge du cham­pion­nat, Mon­té­li­mar. Mais pour qu’elle ne soit pas qu’un épi­phé­no­mène, il faut en­suite en­chaî­ner : c’est la mis­sion qui at­tend les joueurs du Stade Ni­çois cet après-mi­di avec la ré­cep­tion de Voi­ron (7e). « Contre Bé­dar­rides, j’ai ap­pré­cié l’en­ga­ge­ment dans le com­bat, la­maî­trise et le réa­lisme qu’on a eu, avec des points mar­qués sur cha­cun de nos temps forts. Avec près de 80 % de réus­site au pied pour Lu­cia­no Or­que­ra, on a pu gar­der la main sur le match » , ap­pré­cie le coach Da­vid Bol­ga­sh­vi­li. Pour l’heure les Ni­çois n’ont ja­mais en­chaî­né deux suc­cès de rang cette sai­son : « Ça nous fe­rait du bien au clas­se­ment mais aus­si dans la tête », avoue le tech­ni­cien.

Im­po­ser sa patte

L’af­fiche du jour fleure bon l’his­toire, puis­qu’à l’époque où le RRC Nice évo­luait dans l’élite na­tio­nale, il avait dé­jà croi­sé la route du club isé­rois, qui a lui aus­si connu le plus haut ni­veau à la fin des an­nées 70. De­puis, de l’eau a cou­lé sous les ponts et les am­bi­tions des deux clubs ont bien chan­gé. Si Nice vise la mon­tée en Fé­dé­rale 1, le SOV est plu­tôt concer­né par la lutte pour le main­tien. Et pour at­teindre leur ob­jec­tif, les joueurs de Da­vid Bol­ga­sh­vi­li et Ni­co­las Bon­net n’ont plus le droit à l’er­reur à do­mi­cile. « On a ten­dance à se­mettre au ni­veau de l’ad­ver­saire, on n’ar­rive pas en­core à im­po­ser notre jeu face àdes for­ma­tions cen­sées être plus faibles. C’est un de nos axes de tra­vail, car on a du mal là-des­sus de­puis le dé­but de sai­son. Ce sont sou­vent des équipes qui cassent le jeu, qui font des fautes. Il va fal­loir être so­lides en touche, en mê­lée, sur les phases de conquète. C’est un­match piège, il fau­dra être très forts d’en­trée et im­po­ser un com­bat énorme pour être plus prag­ma­tiques et plus constants » , pré­vient l’en­traî­neur géor­gien.

Un ad­ver­saire moins usé

La grande in­con­nue du jour ré­si­de­ra dans l’état de fraî­cheur des troupes. Les Ni­çois ont en ef­fet eu moins d’une se­maine de ré­cu­pé­ra­tion de­puis leur der­niè­re­sor­tie, alors que leurs ad­ver­sai- res du jour étaient exempts le week-end der­nier et de­vraient ar­ri­ver re­quin­qués. « C’est comme ça presque tous les week-ends de­puis le dé­but. En plus, ils ré­cu­pèrent les joueurs sus­pen­dus qui ont pur­gé leur match de sus­pen­sion quand l’équipe était exempte. C’est pé­na­li­sant » . Mais Nice a dé­jà prou­vé sa ca­pa­ci­té à faire fi de ce désa­van­tage, et pour­rait re­ve­nir dans le top 4 en cas de suc­cès. Sur­tout, en­chaî­ner pour la pre­mière fois deux vic­toires de rang ins­tau­re­rait une dy­na­mi­que­po­si­tive en vue de la mon­tée.

(Pho­to F. Vi­gno­la)

Nice veut en­chaî­ner contre Voi­ron.

Newspapers in French

Newspapers from Monaco

© PressReader. All rights reserved.