Un homme d’af­faires in­cul­pé pour cor­rup­tion

L’en­quête se pour­suit, dans ce dos­sier de trafic de titres de ré­si­dence mo­né­gasques. Un Belge de 86 ans a été in­cul­pé « du chef de cor­rup­tion ac­tive d’agents pu­blics étran­gers »

Monaco-Matin - - La Une - NI­CO­LAS HASSON- FAURÉ nhas­son@ni­ce­ma­tin.fr

Six per­sonnes in­ter­pel­lées et un homme in­cul­pé. Voi­là ce qui res­sort des neuf per­qui­si­tions me­nées lun­di en Bel­gique, à Bruxelles, dans la ré­gion de Na­mur et dans la sta­tion bal­néaire hup­pée de Knokke-Heist. L’en­quête se pour­suit, dans l’af­faire de cor­rup­tion sur fond de trafic de titres de ré­si­dence mo­né­gasques (notre édi­tion d’hier). Un an­cien fonc­tion­naire de la Sû­re­té pu­blique mo­né­gasque à la re­traite, « avec le concours pro­bable de deux autres col­la­bo­ra­teurs de la Sû­re­té pu­blique, au­rait fa­vo­ri­sé la dé­li­vrance de titres de ré­si­dence fic­tifs à ces per­sonnes moyen­nant une ré­mu­né­ra­tion an­nuelle conve­nue » , se­lon le par­quet gé­né­ral mo­né­gasque.

« Les faits de cor­rup­tion to­ta­le­ment contes­tés »

Une dou­zaine de Belges se­raient im­pli­qués. Dont Pierre Sa­lik, un homme d’af­faires de 86 ans qui a fait for­tune dans l’in­dus­trie tex­tile en Bel­gique. C’est l’homme qui a été in­cul­pé « du chef de cor-

rup­tion ac­tive d’agents pu­blics étran­gers ». Comme les autres in­di­vi­dus en­ten­dus, il est res­sor­ti libre de son au­di­tion par les en­quê­teurs belges, sous strict contrôle ju­di­ciaire.

Dans un com­mu­ni­qué, le Par­quet fé­dé­ral belge pré­cise que « de très im­por­tantes sommes d’ar­gent li­quide ont été trou­vées » par les fonc­tion­naires de po­lice belges lors des per­qui­si­tions, puis pla- cées sous scel­lés. Pierre Sa­lik a dé­jà été ci­té dans plu­sieurs af­faires ju­di­ciaires. Son nom est no­tam­ment ap­pa­ru sur des listes de clients de la fi­liale suisse de la banque HSBC, dans le cadre des SwissLeaks, un vaste dos­sier d’éva­sion fis­cale. « Les faits de cor­rup­tion sont to­ta­le­ment contes­tés », as­sure, de son cô­té, Me Jean- Phi­lippe Mayence, le conseil de Pierre Sa­lik, confir­mant au jour­nal belge DH que c’est bien son client qui a été in­cul­pé.

« Mon client est cho­qué »

« Mon client est cho­qué et ca­tas­tro­phé. Il a 86 ans et pas­ser une jour­née comme celle d’hier, ce n’est pas ce qu’on fait de mieux. Nous avons pu nous ex­pli­quer de­vant des en­quê­teurs très cor­rects. Après, son nom ap­pa­raît dans la presse et ça va faire le bon­heur de ses concur­rents bien connus, ça va po­ser des pro­blèmes à sa fa­mille. Je suis dé­jà content qu’il soit libre », dit en­core l’avo­cat. AMo­na­co, une in­for­ma­tion a été ou­verte contre X des chefs de trafic d’in­fluence, cor­rup­tion, faux et usage de faux, abus de confiance et blan­chi­ment.

(Pho­to archives Nice-Ma­tin)

Au centre de cette af­faire de cor­rup­tion: un trafic de titres de ré­si­dence mo­né­gasques.

Newspapers in French

Newspapers from Monaco

© PressReader. All rights reserved.