Vio­lences faites aux femmes: tous mo­bi­li­sés

Un nu­mé­ro vert, une cam­pagne d’af­fi­chage, une ren­contre avec une ex­perte dans la prise en charge des vic­times de vio­lences... De­main, la prin­ci­pau­té unie contre ce fléau

Monaco-Matin - - Monaco - J.D.

La jour­née de de­main est dé­diée aux vio­lences faites aux femmes. Si une jour­née est ain­si consa­crée à cette cause, c’est bien­parce qu’il s’agit de ne plus se voi­ler la face. En France, 216 000 femmes sont vic­times de vio­lences dans un cadre conju­gal. À Mo­na­co, au­cun chif­fren’est com­mu­ni­qué. Il ne cor­res­pon­drait pas, du reste, à grand-chose, consi­dé­rant le nombre d’ha­bi­tants. Mais il s’agit bien, tou­te­fois, pour le­gou­ver­ne­ment, de lut­ter contre un fléau qui n’a pas de fron­tières. L’im­pli­ca­tion de la Prin­ci­pau­té à cette Jour­née In­ter­na­tio­nale est mar­quée par une cam­pagne d’af­fi­chage de­puis lun­di 21 et jus­qu’au 27 no­vembre. Com­mu­ni­ca­tion qui se­ra re­layée sur le site in­ter­net du gou­ver­ne­ment et des grou­pe­ments as­so­cia­tifs, ain­si que sur les ré­seaux so­ciaux. Une page d’in­for­ma­tion dé­diée aux vic­times de vio­lences se­ra mise en place sur le site in­ter­net du gou­ver­ne­ment prin­cier. La cou­leur of­fi­cielle de la cam­pagne « ONU-Femmes » étant l’orange, des­mo­nu­ment­sem­blé­ma­tiques se­ront ain­si illu­mi­nés.

Un nu­mé­ro vert :  

Par ailleurs, un nu­mé­ro de té­lé­phone unique, ano­nyme et gra­tuit, des­ti­né à in­for­mer les vic­times de vio­lences conju­gales est en ser­vice à par­tir de de­main. Il s’agit du 116919. De­main éga­le­ment, une­con­fé­rence sur le thème « Contre les vio­lences faites aux femmes: tous mo­bi­li­sés », se tient à 18 heures, à l’Au­di­to­rium du Ly­cée Tech­nique et Hô­te­lier de Mo­na­co, 7 al­lée La­zare-Sau­vai­go. Elle est ou­verte à tous et gra­tuite. La ren­contre se­ra ani­mée par le pro­fes­seur Ales­san­dra Kus­ter­mann, mé­de­cin spé­cia­liste en obs­té­trique et gy­né­co­lo­gie, ex­perte dans la prise en char­gedes vic­ti­mesde vio­lences. Cette confé­rence se­ra sui­vie d’un­cock­tail, au cours du­quel le pu­blic pour­ra échan­ger avec l’in­ter­ve­nant et les pro­fes­sion­nels pré­sents. De nom­breuses as­so­cia­tions et ac­teurs de la vie lo­cale se sont mo­bi­li­sés pour don­ner une ré­so­nance toute par­ti­cu­liè­reà­cette jour­née co­or­don­née par le Dé­par­te­ment des Af­faires-So­cia­le­setde la San­té. Ont ain­si tra­vaillé main dans la main le gou­ver­ne­ment avec le Con­seil Na­tio­nal, le Haut-com­mis­sa­riat à la Pro­tec­tion des Droits, des Li­ber­tés et à la Mé­dia­tion, ain­si qu’avec les grou­pe­ment­sas­so­cia­tifs en­ga­gés dans cette cause et, no­tam­ment, Femmes Lea­ders Mon­diales-Mo­na­co, Gen­de­rhopes, Pink Rib­bon, Ac­tion In­no­cence, l’Union des Femmes Mo­né­gasques, l’As­so­cia­tion d’Aide aux Vic­times d’In­frac­tions Pé­nales (A.V.I.P.) et le Zon­ta Club. Au­treé­vé­ne­ment don­nant un écho dif­fé­rent mais non moins lé­gi­time à la lutte contre les vio­lences aux femmes: la pièce « La­pi­dée », un drame contem­po­rain pro­gram­mé la semaine pro­chaine au théâ­tredes Muses (lire ci-contre).

(Pho­to Cy­ril Do­der­gny)

  femmes sont vic­times de vio­lences dans un cadre conju­gal en France.

Newspapers in French

Newspapers from Monaco

© PressReader. All rights reserved.