LesVes­tri «rienà­voir avec feu le sé­na­teur»

Monaco-Matin - - Le Dossier Du Dimanche -

D’où vient l’ar­gent? C’est bien la ques­tion qui se­ra po­sée aux membres de la fa­mille Ves­tri, sa fille Oli­via, son gendre Raf­faelle Va­na­core, et sa veu­veLu­cette, au­jourd’hui âgéede76ans. Cette der­niè­reest pour­sui­vie pour blanchiment. « Rienà­voir avec le vo­let Odéon, pré­cise d’em­blée son avo­cat, Me Gé­rardBau­doux, pas plus pour Lu­cette que pour feu Re­né Ves­tri. » « Rien à voir » non plu­sa­vec les fonc­tions élec­tives de l’an­cien sé­na­teur-maire de Saint-JeanCap-Fer­rat. Les en­quê­teurss’étaient pour­tant po­sé la ques­tion de sa­voir si les­quelque 3M€ re­trou­vés sur les comptes en Suisse de ses filles, ou en­core les 500000 eu­ros dans un coffre au­nomde Lu­cette, ne se­raient pas le fruit de la cor­rup­tion. « Il n’y a rien qui per­mette d’ac­cré­di­ter cette thèse » , in­siste Me Bau­doux. On en re­vient à la­même ques­tion: alors, d’où vient l’ar­gent? « Des éco­no­mies de la fa­mille. Re­né Ves­tri n’a pas tou­jours été sé­na­teur. Il a tra­vaillé du­rant 50 ans. Il était chef d’en­tre­prise. Lui et Lu­cette sont en outre is­sus de fa­milles qui avaient du bien. Et puis il y a eu des do­na­tions. » Celle dont au­rait bé­né­fi­cié Lu­cette de la part de son frère. Celle, en­suite, des époux Ves­tri à leurs filles… Le tout pour plus de3M€! La jus­tice en doute, et pense qu’une par­tie de cette som­me­pour­rait en fait avoir été dé­tour­née de la plage pri­vée de Pas­sable, qu’ex­ploitent Oli­via Ves­tri et son conjoint à Saint-Jean-Cap-Fer­rat. Eux-mêmes sont ren­voyés­pour abus de bien so­cial et­blan­chi­ment de fraude fiscale. Leur avo­cat, Me Sté­phane Jof­froy, pré­fère ré­ser­ver ses dé­cla­ra­tions au tri­bu­nal.

Le sé­na­teur Ves­tri et son épouse Lu­cette.

Newspapers in French

Newspapers from Monaco

© PressReader. All rights reserved.