Le scé­na­rio­par­fait

Monaco-Matin - - Sports -

Le scé­na­rio est par­fait et le sus­pense conti­nue dans le feuille­ton Mer­cedes : Le­wis Ha­mil­ton et Ni­co Ros­berg, en­quête d’un ti­tre­mon­dial, par­ti­ront sur la pre­mière ligne, au­jourd’hui au Grand Prix d’Abou Dhabi. C’est la 61e pole po­si­tion d’Ha­mil­ton, dont 12 cette sai­son (contre huit pour Ros­berg). Il pren­dra le dé­part avec 12 points de re­tard sur l’Al­le­mand au clas­se­ment du Cham­pion­nat du monde. Ce­lui-ci de­vra ab­so­lu­ment fi­nir sur le po­dium si l’An­glais gagne. « J’ai dé­jà fait la moi­tié du tra­vail. Le but est tou­jours le même, ga­gner cette course » , a ré­agi Ha­mil­ton. A la fin de la séance de qua­li­fi­ca­tions, les deux ri­vaux ont amé­lio­ré leur chro­no de trois dixièmes de se­conde, coup sur coup, dans leur der­nier tour lan­cé. Mais l’écart entre eux est res­té le même qu’après leur pre­mière ten­ta­tive, au dé­but de la der­nière por­tion (Q3) : trois dixièmes. « Je ne pou­vais pas al­ler plus vite au­jourd’hui mais ça ne change rien à mon ob­jec­tif de di­manche : ga­gner la course » , a dit Ros­berg, vi­si­ble­ment un peu dé­çu de sa per­for­mance sur ce cir­cuit de Yas Ma­ri­na où il vi­sait une troi­sième pole po­si­tion d’af­fi­lée, après­celles de 2014 et 2015. L’an der­nier, il a même ga­gné, mais ça ne comp­tait pas car Ha­mil­ton était dé­jà cham­pion de­puis le GP des USA à Aus­tin. « J’étais en contrôle to­tal » ,a aus­si dit Ha­mil­ton, seul pi­lo­teàê­tre­pas­sé hier sous la barre de la mi­nute et 39 se- condes au tour (1’38’’755), à 202 km/h de moyenne. Grâ­ceàune Mer­cedes « très bien ré­glée, le ré­sul­tat du tra­vail in­croyable réa­li­sé par mes in­gé­nieurs et mes mé­ca­ni­ciens », a ajou­té le triple cham­pion du monde. Ce se­ra la 105e fois qu’il dé­marre sur la pre­mière ligne, en 188 GP de F1 de­puis 2007. « Le­wis a vrai­ment fait un bou­lot in­croyable, on ne peut rien dire de plus », a ren­ché­ri Ni­ki Lau­da, pré­sident no­nexé­cu­tif de l’écu­rie Mer­cedes-AMGet triple cham­pion du­monde de F1, com­meHa­mil­ton.

Red Bull et Fer­ra­ri veulent gâ­cher la fête

Sur la deuxième ligne de la grille de dé­part, l’Aus­tra­lien Da­niel Ric­ciar­do (Red Bull) ten­te­ra de jouer les trou­ble­fêtes en pro­fi­tant d’une stra- té­gie dif­fé­rente : il pren­dra le dé­part en pneus su­per-tendres alors que les deux Flèches d’Ar­gent, de­vant lui, se­ront équi­pées d’un train de pneus ul­tra-tendres et de­vront donc s’ar­rê­ter avant lui pour les chan­ger. Les deux pi­lotes Fer­ra­ri, Ki­mi Räikkö­nen (4e) et Se­bas­tian Vet­tel (5e), se­ront mieux­pla­cés au­dé­part que le pro­dige néer­lan­dais Max Vers­tap­pen (Red Bull), 6e qui sou­haite aus­si gâ­cher la fête des pi­lotes Mer­cedes. Une seule chose est sûre, il ne pleu­vra pas dans le dé­sert, donc seul un in­ci­dent de course, tou­jours pos­sible, pour­ra per­tur­ber la course en tête. Sur ce cir­cuit, l’Al­le­mand rêve de re­joindre au pal­ma­rès son père Keke, un Fin­lan­dais mous­ta­chu, sa­cré en 1982dans une Williams... aux cou­leurs de l’Ara­bie Saou­dite.

1. Ha­mil­ton (Mer­cedes), 2. Ros­berg(Mer­cedes), 3. Ric­ciar­do(RedBull), 4. Räikkö­nen (Fer­ra­ri), 5. Vet­tel (Fer­ra­ri), 6. Vers­tap­pen(Red Bull), 7. Hül­ken­berg(Force In­dia), 8. Pé­rez(MEX/For­ceIn­dia), 9. Alon­so (McLa­ren-Hon­da), 10. Mas­sa (Williams) ... 14. Gros­jean (Haas-Fer­ra­ri), 20. Ocon (Ma­nor-Mer­cedes).

(Pho­to AFP)

Ni­co Ros­berg pos­sède  points d’avance sur son co­équi­pier Le­wis Ha­mil­ton avant le der­nier GP de la sai­son.

Newspapers in French

Newspapers from Monaco

© PressReader. All rights reserved.