Les chefs du monde en­tier réu­nis en congrès au Gri­mal­di Fo­rum

Monaco-Matin - - Monaco - N.H.-F. nhas­son@ni­ce­ma­tin.fr

Le Gri­mal­di Fo­rum s’est trans­for­méen épi­centre de la gas­tro­no­mie mon­diale. Jus­qu’à au­jourd’hui, l’en­droit ac­cueille leC­hef­sWorld Sum­mit, un congrè­su­ni­que­ment ou­vert aux pro­fes­sion­nels. L’évé­ne­ment est bâ­ti au­tour de trois mots-clés: « Par­tage, ami­tié, mes­sage », ré­sume Phi­lippe Joan­nès, le chef exé­cu­tif du Fair­mont Mon­teCar­lo et di­rec­teur de pro­gramme au Chefs World Sum­mit. De­puis di­manche, les par­ti­ci­pants, par­mi les­quels le­chef­men­ton­nais du Mi­ra­zur Mau­ro Co­la­gre­co, sont là pour « goû­ter de nou­veaux pro­duits, échan­ger avec d’autres chefs ». No­tam­ment les plus jeunes: le but est aus­si de « par­ta­ger les idées, trans­mettre l’ex­pé­rience » , com­plète Ca­the­rine De­cuy­per, la pré­si­dente d’In­for­ma France, qui or­ga­nise le congrès. Une sé­rie de confé­rences aborde les thèmes qui agitent le­monde des chefs: ré- pu­ta­tion en ligne, im­plan­ta­tionàl’étran­ger, conceptsde de­main… Les su­jets d’une pro­fes­sion en pleine mu­ta­tion.

Mu­ta­tions

Les in­ter­ro­ga­tions des clients, par exemple, portent sur les al­ler­gies, les ré­gimes par­ti­cu­liers, l’éco-res­pon­sa­bi­li­té… Autre su­jet abor­dé, les ré­seaux­so­ciaux. « Oné­tait en­fer­més dans nos cui­sines, res­ti­tue Phi­lippe Joan­nès. Main­te­nant, ça va vite, ça com­mu­nique. On se doit d’être pré­pa­rés. Avant, on at­ten­dait les guides. Au­jourd’hui, chaque client est un guide. » Les images et les­com­men­taires fusent sur le web, et « il faut ac­cep­ter de se faire ju­ger » . Le ju­ge­ment, in­dis­so­ciable du monde de la cui­sine, s’est « ac­cen­tué » , re­lève en­core Phi­lippe Joan­nès. Alors dans ce contexte, échan­ger est « in­dis­pen­sable. Les choses changent. Il faut se te­nir à la page » . Au Gri­mal­di Fo­rum, tout se dé­roule dans une am­biance plu­tôt convi­viale. « Tout le monde pense qu’on est des concur­rents, ex­plique Phi­lippe Joan­nès. Mais on par­tage tous les mêmes sou­cis et les mêmes plai­sirs. »

Tra­vailler en­semble

Après les confé­rences, les échanges se pour­suivent. Même chose en de­hors du congrès. Hier soir, vingt tables de dix convives étaient dis­per­sées dans des éta­blis­se­ments de la Prin­ci­pau­té. Une soi­rée pen­sée au­tour de ce concept: les chefs cui­sinent, échangent avec les clients, des fonds sont re­ver­sés à l’Amade-Mo­na­co. C’est une ma­nière, aus­si, de faire pas­ser le mes­sage que Phi­lippe Joan­nès­veut trans­mettre: « Ar­rê­tons de nous po­ser des ques­tions. Par­lons en­sem­ble­pour trou­ver des so­lu­tions. »

(Pho­to Jean-Fran­çois Ot­to­nel­lo)

Phi­lippe Joan­nès, le chef exé­cu­tif du Fair­mont Monte- Car­lo, est di­rec­teur de pro­gramme de ce Chefs World Sum­mit.

Newspapers in French

Newspapers from Monaco

© PressReader. All rights reserved.