Une simple for­ma­li­té?

L’AS Mo­na­co, qui reste sur huit matches sans dé­faite, se dé­place à Di­jon (14e) pour ten­ter de re­prendre pro­vi­soi­re­ment la place de lea­der. Jar­dim de­vrait faire souf­fler quelques cadres

Monaco-Matin - - Sports - FA­BIEN PIGALLE

La ques­tion n’est pas : Mo­na­co va-t-il ga­gner à Di­jon ? Mais com­bien de buts va-t-il en­fi­ler ? C’est ce que beau­coup­pensent... sans trop le dire. Un rac­cour­ci ter­ri­ble­ment désho­no­rant pour les Di­jon­nais, mais l’ASM a pour elle une arme de dis­sua­sion mas­sive : son nombre de buts. Des chiffres qui donnent le ver­tige : 43 buts en 14 jour­nées. Res­pect. « En ce mo­ment, ils pour­raient mêmes mar­quer les yeux ban­dés » , riait jaune Ru­di Gar­cia, l’en­traî­neur de l’OM, re­par­ti du Louis- II avec quatre bal­lons dans la va­lise. Pour main­te­nir son groupe sous pres­sion, Leo­nar­do Jar­dim de­vrait faire tour­ner son ef­fec­tif. « Je ne cherche pas à don­ner du temps de jeu pour faire plai­sir, si je fais ça, c’est pour ré­pondre aux be­soins de l’équipe et main­te­nir la dy­na­mique » , mar­te­lait en con­fé­rence de presse le coach por­tu­gais. Alors com­ment pré­pa­rer une ren­contre, di­sons, pas très sexy ? « Comme d’ha­bi­tude, in­sis­tait Le­mar, avec beau­coup de sé­rieux pour prendre les trois points. Il faut être bon et res­pec­ter l’ad­ver­saire. Les pe­tites équipes n’existent pas », pour­sui­vait le mi­lieu de ter­rain in­ter­na­tio­nal de l’ASM. Pas de pe­tites équipes, peut- être, mais des grosses... oui ! Et Mo­na­co est même celle qui fout le plus la trouille en ce mo­ment. Avec pas­moins de 13 buteurs dif­fé­rents, le dan­ger peut ve­nir de par­tout (six joueurs sont à au­moins cinq réa­li­sa­tions).

Fal­cao mé­na­gé ?

Men­dy, mé­na­gé contre -Mar­seille, est in­cer­tain. Ab­dou Dial­lo pour­rait bien com­bler l’ab­sence de Je­mer­son, sus­pen­du, dans l’axe de la dé­fense. Sil­va et Fal­cao de­vraient souf­fler. Le ca­pi­taine co­lom­bien n’a pas ar­rê­té de­puis son re­tour de sé­lec­tion et montre sur le ter­rain des signes de fa­tigue. L’oc­ca­sion pour-Mbap­pé de ré­pondre pré­sent. « C’est im­por­tant de faire com­prendre aux jeunes joueurs qu’il n’y a pas de pe­tit match » , rap­pe­lait Jar­dim. Des pe­tits matches, non. Mais des gros scores... oui.

(Pho­tos J.-F. Ot­to­nel­lo)

Mo­na­co droit au but... En ce mo­ment, tout réus­sit à l’ASM.

Newspapers in French

Newspapers from Monaco

© PressReader. All rights reserved.