Un trio aux af­faires

Un lea­der fra­gi­li­sé, Nice, deux ma­chines de mieux en mieux hui­lées, Mo­na­co et PSG : ces trois-là font la course en tête, mais l’équa­tion pour­rait évo­luer

Monaco-Matin - - Sports -

Nice, lea­der jus­qu’à quand ?

La jeu­nesse ni­çoise a réus­si un ma­gni­fique dé­but de sai­son, avec une seule dé­faite contre deux pour cha­cun de ses pour­sui­vants, et une pre­mière place ac­quise de­puis la 6e jour­née, et pas usur­pée vu ses pres­ta­tions. Mais la bel­le­mé­ca­nique de Lu­cien Favre donne de pre­miers signes d’es­souf­fle­ment, avec une éli­mi­na­tion sans gloi­red’Eu­ro­pa League dès l’avant-der­nière jour­née de poules. Et une seule vic­toire au mois de no­vembre, toutes com­pé­ti­tions confon­dues. Les Ai­glons, qui sont pri­vés sur bles­sure de leur star ita- lienne Ma­rio Ba­lo­tel­li et de leur ca­pi­taine Paul Baysse n’ont pas la même pro­fon­deur de banc que leurs pour­sui­vants et le mois de dé­cembre risque d’être éprou­vant. D’au­tant qu’ils au­ront à né­go­cier un choc au Parc des Princes le 11 dé­cembre !

Mo­na­co, c’est im­pres­sion­nant

Mo­na­co au­ra sans doute du mal à faire aus­si bien qu’en no­vembre d’ici les va­cances d’hi­ver : l’équipe de Leo­nar­do Jar­dim a ren­du une co­pie tout sim­ple­ment par­faite lors des cinq der­niers matchs, ins­cri­vant la ba­ga­telle de 18 buts pour 1 en- cais­sé (sur pe­nal­ty). Et s’est qua­li­fié­pour les hui­tièmes de fi­nale de Ligue des cham­pions avec le sta­tut de tête de sé­rie. Le club de la Prin­ci­pau­té a quelques ar­gu­ments pour conti­nuer sur cette lan­cée : une as­sise dé­fen­sive so­lide (Glik et Je­mer­son), des la­té­raux au vo­lume de jeu im­pres­sion­nant ( Si­di­bé, Men­dy), un mi­lieu de ter­rain en confiance, avec Fa­bin­ho et Ba­kayo­ko, des ai­liers ta­len­tueux, Sil­va et Le­mar, et sur­tout un ef­fec­tif four­ni et de qua­li­té (Di­rar, Mou­tin­ho, Mbap­pé...). Le ca­len­drier de fin d’an­née se­ra tou­te­fois dense pour les Mo­né­gasques, qui dis­pu­te­ront un der­nier match de phase de poules de Ligue des cham­pions ‘‘pour du beurre’’ contre le Bayer Le­ver­ku­sen le 7 dé­cembre.

PSG, la force de l’ha­bi­tude

Sou­ve­rain contre Lyon puis bous­cu­lé, mais fi­na­le­ment vain­queur, le PSG d’Unai Eme­rya­par­fai­te­ment né­go­cié ce choc, di­manche. Ar­ri­vé cet été en France, l’en­traî­neur basque a été très cri­ti­qué à la suite de deux dé­faites lors des sept pre­mières jour­nées de cham­pion­nat. De­puis, son PSG a en­chaî­né neuf vic­toires en 11 matchs, pris 19 points sur 21 pos­sibles en Ligue 1 et a qua­si as­su­ré la pre­mière place de sa poule de Ligue des cham­pions. Bref, les ré­sul­tats de son équipe sont son meilleur avo­cat et éloignent, au moins tem­po­rai­re­ment, le spectre d’une « an­née de tran­si­tion » ... Le PSG « n’a

pas le temps » d’en vivre une, a d’ailleurs rap­pe­lé le di­rec­teur du foot­ball du club, Pa­trick Klui­vert, dans le Jour­nal du di­manche. Il n’a pas le temps non plus de se re­po­ser sur ses lau­riers. Le mois qui vient se­ra char­gé mais pas in­sur­mon­ta­ble­pour le Pa­ris Saint-Ger­main, qui avait réus­si un qua­si sans faute la sai­son der­nière en dé­cembre (5 vic­toires et 1 nul).

Nice, Mo­na­co, PSG : qui se­ra sa­cré cham­pion d’au­tomne ?

(Pho­tos Sé­bas­tien Bo­tel­la, Jean-Fran­çois Ot­to­nel­lo, AFP)

Newspapers in French

Newspapers from Monaco

© PressReader. All rights reserved.