Mer­cedes, et après ?

Pour re­dis­tri­buer les cartes et mettre à bas l’hé­gé­mo­nie de Mer­cedes-AMG de­puis trois ans, la F1 a concoc­té pour 2017 un nou­veau rè­gle­ment tech­nique

Monaco-Matin - - Sports -

On re­met les comp­teurs à zé­ro ? Pour ten­ter de mettre fin à trois sai­sons de do­mi­na­tion qua­si-ab­so­lue de l’écu­rie Mer­cedes-AMG et ses deux pi­lotes, Le­wis Ha­mil­ton et Ni­co Ros­berg, la For­mule 1 a concoc­té pour la siaosn 2017 un nou­veau rè­gle­ment tech­nique sus­cep­tible de re­battre les cartes.

Une rè­gle­men­ta­tion taillée pour Red Bull et Fer­ra­ri ?

C’est l’es­poir se­cret des in­gé­nieurs de Mil­ton Keynes et Ma­ra­nel­lo, entre autres : que les fu­tures mo­no­places mo­dèle 2017, avec leurs gros pneus et leurs gros ai­le­rons, fruits d’une aé­ro­dy­na­mique à l’an­cienne, per­mettent de contes­ter en­fin la su­pré­ma­tie de Mer­cedes de­puis l’avè­ne­ment des mo­teurs V6 tur­bo hy­brides, dé­but 2014. Dans le se­cret des bu­reaux d’études, Red Bull et Fer­ra­ri ont dé­jà fait des choix, au­da­cieux ou conser­va­teurs, il y a plu­sieurs mois. Il fau­dra pour­tant at­tendre les tra­di­tion­nels es­sais d’avant-sai­son à Bar­ce­lone en fé­vrier pour sa­voir si l’or­dreé­ta­bli peut être­bous­cu­lé. Grâce aus­si à des voi­tures plus dif­fi­ciles à conduire, c’était l’ob­jec­tif, et à des pi­lotes qui vont re­ve­nir au centre du jeu.

Pi­lotes : la nou­velle vague ar­rive

Le pre­mier su­jet de pré­oc- Ni­co Ros­berg a si­gné le  titre consé­cu­tif de Mer­cedes. Et après ?

cu­pa­tion, c’est la fu­ture cohabitation entre Ha­mil­ton et Ros­berg, ren­for­cé par son ré­cent sacre mon­dial, chez Mer­cedes-AMG. Si elle n’est pas bien gé­rée, si To­to Wolff n’y prend pas garde, elle peut faire im­plo­ser l’écu­rie et per­mettre à Fer­ra­ri ou Red Bull, ave­cune meilleure mo­no­place et un tan­dem de pi­lotes plus ho­mo­gène, de bat­tre­plus sou­vent l’équipe al­le­mande. Par ailleurs, trois ‘‘jeunes’’ pi­lotes vont bé­né­fi­cier de l’ef­fetMax Vers­tap­pen (Red Bull). En ga­gnant en Es­pagne au prin­temps, le Néer­lan­dais de 19 an­sa­se­coué le sys­tème. Du coup, il de­vient dif­fi­cile pour les purs pi­lotes payants, ceux dont le ta­lent

ne ri­va­lise pas avec leur­por­te­feuille, de trou­ver un ba­quet. La preuve, deux vrais es­poirs sont dé­sor­mais ti­tu­laires : leBel­geS­tof­fel Van­doorne, 24 ans, cham­pion de GP2 l’an der­nier, va rem­pla­cer But­ton chez McLa­ren, et le Fran­çais Es­te­ban Ocon, 19 ans, cham­pion de GP3 en 2015 et ap­pren­ti chez Ma­nor F1 de­puis le mois d’août, est pro­mu chez Force In­dia, 4e du cham­pion­nat construc­teurs, par son em­ployeur Mer­cedes. Le Qué­bé­cois Lance Stroll, 18 ans et cham­pion d’Eu­rope de F3, est l’ex­cep­tion qui confirme la règle. S’il rem­place Mas­sa chez Williams, c’est d’abord parce que son pa­pa est très riche. Il a tou­tà­prou­ver car

il n’a ja­mais cou­ruou­ga­gné en GP3 ou GP2. Mais il a les moyens de ses am­bi­tions et a pu s’en­traî­ner dans toute l’Eu­rope sur une di­zaine de cir­cuits dans une Williams F1 de 2014.

Écu­ries : trois cham­pion­nats pour le prix d’un seul

Il y au­ra en­core trois ‘‘courses dans la course’’ en2017, pour des rai­sons pu­re­ment éco­no­miques. D’abord le choc des trois écu­ries de pointe, Mer­cedes-AMG, Fer­ra­ri et Red Bull, dont les bud­gets (plus de 300 mil­lions d’eu­ros par an), les ef­fec­tifs (au­tour de 900 sa­la­riés) et les re­ve­nus com­mer­ciaux sont sans com­mune me­sure avec ceux de leurs ri­vales. En­suite la­ba­gar­re­du­mi­lieu de ta­bleau, avec 150 à 200 mil­lions d’eu­ros, dans la­quelle Re­nault es­père re­joindre Force In­dia et Williams, mo­to­ri­sées par Mer­cedes, et McLa­ren-Hon­da. En­fin le com­bat achar­né des pe­tites écu­ries in­dé­pen­dantes, au bud­get aus­si li­mi­té (moins de 100 mil­lions d’eu­ros) que les am­bi­tions, pour des rai­sons dif­fé­rentes, à sa­voir To­ro Ros­so, Haas, Sau­ber et Ma­nor. Trois ca­té­go­ries bien dis­tinctes qui ne­de­vraient pas évo­luer dans l’im­mé­diat, le par­ta­ge­du gâ­teau com­mer­cial étant blo­qué jus­qu’en 2020 par les Ac­cords Concorde.

(Pho­to EPA/MaxPPP)

Newspapers in French

Newspapers from Monaco

© PressReader. All rights reserved.