LIGUE  ( JOUR­NÉE) / GUIN­GAMP - NICE ( HEURES) Se­ri : « Rien n’est ac­quis »

Monaco-Matin - - Sports - RE­CUEILLI PAR V.M.

Comment abor­dez-vous ce dé­pla­ce­ment à Guin­gamp ? Se­rei­ne­ment. Rien n’a chan­gé après le nul contre Bas­tia dans le ves­tiaire. On a juste pris le temps de ré­cu­pé­rer. Quand les matchs s’en­chaînent, on n’a pas beau­coup l’oc­ca­sion de s’en­traî­ner tous en­semble. Guin­gamp est une équipe dif­fi­cile à bou­ger.

Contre Bas­tia, il y a eu un re­lâ­che­ment fa­tal en se­conde pé­riode. Etes-vous d’ac­cord ? Oui, on s’est dit que le match était plié après le - . Mais ce n’est ja­mais fa­cile et on s’est fait pu­nir. Quand on en a l’oc­ca­sion, on se doit de « tuer » l’ad­ver­saire. Rien n’est ja­mais ac­quis. J’es­père que ça va nous ser­vir de le­çon.

On sent que de­puis quelques se­maines, vous être vrai­ment craint par vos ad­ver­saires... On l’a vu à Saint-Etienne. On pen­sait que ça al­lait être un­match ou­vert, mais ça a été tout le contraire. e Tout le monde se mé­fie de nous, alors qu’on n’est que Nice. Pa­ris etMo­na­co, c’est plus de ta­lent, plus d’ex­pé­rience. On veut juste se faire plai­sir et don­ner du bon­heur à nos sup­por­ters. Le jeu, c’est ce qui nous in­té­resse en pre­mier lieu. Oui, c’est bien d’avoir des stats. Je pro­gresse. Quand je tire un coup franc ou un cor­ner, je pense sur­tout à mettre dans les­meilleures dis­po­si­tions le co­équi­pier que je re­cherche. Lorsque je marque, c’est une émo­tion forte, mais faire mar­quer, c’est tou­jours une im­mense joie. Oui, la sai­son der­nière, j’avais beau­coup de mal à en­trer dansmes matchs quand il fai­sait froid. Je dois pro­gres­ser là- des­sus. Tout passe par un bon échauf­fe­ment.

(Pho­to JFO)

« Mi­ka » Se­ri tient la forme. Vous en êtes à sept passes dé­ci­sives cette sai­son. Un bon bi­lan, pour l’heure ? AGuin­gamp, il de­vrait faire froid. Vous n’ai­mez pas trop ça, n’est-ce pas ?

Newspapers in French

Newspapers from Monaco

© PressReader. All rights reserved.