L’OM tombe sur un os

Les Mar­seillais ont do­mi­né les dé­bat, mais se sont heur­tés à Sté­phane Ruf­fier

Monaco-Matin - - Sports -

Avec trois grosses pa­rades, le gar­dien sté­pha­nois Sté­phane Ruf­fie­raé­té dé­ci­sif, hier soir au stade Geof­froy-Guichard où Mar­seille et Saint-Etienne se sont sé­pa­rés sur un score de pa­ri­té 0-0, au terme d’un match de la 15e jour­née de Ligue1­de­moyenne qua­li­té. Ruf­fier, qui a pro­lon­gé jus­qu’en 2021 avec l’ASSE il y a dix jours, avait dé­jà été dé­ter­mi­nant pour les Verts di­manche à An­gers où il avait no­tam­ment ar­rê­té un pe­nal­ty contri­buant ain­si à la vic­toire (2-1) de l’ASSE, 9e avec 22 points, à dix lon­gueurs du po­dium. Mais l’OM, ca­lé dans le ven­tre­mou du clas­se­ment (11e, 18 points) et qui n’a tou­jours pas ga­gné à l’ex­té­rieur cette sai­son, peut re­gret­ter de ne pas avoir rem­por­té ce match, d’un ni­veau loin des stan­dards de deux des plus grands clubs fran­çais. Car Ba­fé­tim­bi Go­mis et Flo- rianT­hau­vin, ce der­nier par deux fois, ont eu la pos­si­bi­li­té­de­don­ner l’avan­tage au club pho­céen. Mais Ruf­fier s’est in­ter­po­sé de­vant Go­mis, seul face à lui, tout d’abord (31), en re­pous­sant une re­prise de la tête de Thau­vin au prix d’un bon ré­flexe (36), puis sur une re­prise de ce der­nier après un mau­vais dé­ga­ge­ment de Théo­phile-Ca­the­rine (45). Le por­tier fo­ré­zien n’au­ra man­qué qu’une in­ter­ven­tion, en maî­tri­sant­mal la ré­cep­tion d’un tir loin­tain de Vain­queur, sans consé­quence pour son équipe (62). « C’est Sté­phane. J’au­rais ai­mé que nous puis­sions sol­li­ci­ter Yo­han Pe­lé comme eux ont sol­li­ci­té Sté­phane. Mais on sait quel gar­dien nous avons. C’est pour ce­la que nous sommes tous ré­jouis qu’il ait pro­lon­gé chez nous et qu’il va res­ter chez nous. C’est un gar­dien de très haut ni­veau », a rap­pe­lé l’en­traî­neur sté­pha­nois Ch­ris­tophe Gal­tier. De son cô­té, dans le temps ad­di­tion­nel, Cli­ton Njie au terme d’un contre, ra­tait le cadre de jus­tesse et une ul­time belle oc­ca­sion (90+2). Sans être­brillant, Mar­seille, qui n’a ga­gné qu’une fois de­puis l’ar­ri­véede l’en­traî­neur Ru­di Gar­cia (3 nuls, 2 dé­faites) a néan­moins eu la pos­ses­sion du bal­lon (63%37%).

Un match abou­ti se­lon Gar­cia

« Je dis que le conte­nu est très bon. C’est un match abou­ti, car il est à l’ex­té­rieur contre un ad­ver­saire de qua- li­té » , a com­men­té de son cô­té, Ru­di Gar­cia, es­ti­mant « que c’était le che­min qu’il fal­lait suivre » . « C’est notre meilleur match des cinq à l’ex­té­rieur que j’ai joués avec cette équipe. C’est cer­tai­ne­ment le meilleur parce que c’est à SaintE­tienne, contre SaintE­tienne » , a in­sis­té l’en­traî­neur pho­céen. Car l’OM n’a été que ra­re­ment mis en dé­faut en dé­fense en rai­son d’une at­taque sté­pha­noise in­of­fen­sive, une fois en­core avec seule­ment trois tirs ca­drés sur sept. Seuls Sai­vet, sur une re­prise après une passe dé­li­vré de la gauche par Po­lo­mat, pas­sée au ras du po- teau (15), et Ha­mou­ma, trop court pour re­prendre de la tête un cen­tre­deT­héo­phi­leCa­the­rine (75), ont vrai­ment été­dan­ge­reux. Saint-Etienne n’a pas mar­qué sur trois de ses quatre der­niers matches, mais les Verts res­tent quand même très so­lides avec seule­ment deux buts en­cais­sés sur leurs cinq ul­times sor­ties et Ruf­fier y est pour quelque chose. « Nous avons eu beau­coup de dé­chet tech­nique et lorsque ce­la ar­rive, c’est une ques­tion de fraî­cheur. Je m’in­ter­roge vrai­ment sur la forme phy­sique de mon groupe et il faut trou­ver les bonnes ré­ponses » , s’est in­quié­té Gal­tier.

Go­mis et les Mar­seillais n’ont pas fait tom­ber Ruf­fier. (Pho­to PQR/ La Pro­vence)

Newspapers in French

Newspapers from Monaco

© PressReader. All rights reserved.