Jen­ni­fer Ayache et Pa­trice Fo­cone, de Su­per­bus : « Cannes, nous (re)voi­là ! »

Monaco-Matin - - Détente - Laurence LUCCHESI lluc­che­si@ni­ce­ma­tin.fr

Mi­nois mu­tin et sil­houette gra­cile, Jen­ni­fer Ayache si­rote un so­da light au Hard Rock Cafe de Nice, en compagnie de Pa­trice Fo­cone, le gui­ta­riste du groupe Su­per­bus. Ma­ni­fes­te­ment ra­vis d’être de pas­sage dans cette ré­gion où tous deux ont des ra­cines. Elle, à Cannes, la ville qui l’a vue naître, et lui dans le Var. Et d’évo­quer, en at­ten­dant de se pro­duire le sa­me­di18 mai à la Pa­lestre, la ge­nèse de leur der­nier al­bum, Six­tape, le sixième, comme le nom l’in­dique. Un opus qui a scel­lé les re­trou­vailles de cette for­ma­tion qui a dé­jà ven­du 1,5 mil­lion de disques, et re­çu moult ré­com­penses, dont une Vic­toire de la mu­sique et un prix de la Sa­cem : « On s’était ar­rê­tés pen­dant quatre, cinq ans, ce qui est beau­coup pour nous parce qu’on a tou­jours en­chaî­né les al­bums, les tour­nées, ra­conte Jen­ni­fer. On res­sen­tait tous le be­soin de prendre l’air, de re­trou­ver da­van­tage d’en­vie, et d’ins­pi­ra­tion. On en a pro­fi­té aus­si pour concré­ti­ser des pro­jets en so­lo, chan­ger de mai­son de disque et de bat­teur, c’est l’ex­cellent Ro­main Ba­che­lard qui nous a re­joints. » Au­teur com­po­si­teur, Jen­ni­fer, qui n’est autre que la fille de Chan­tal Lau­by, livre avec Six­tape des mé­lo­dies ac­cro­cheuses et des re­frains pop ef­fi­caces et trans­gé­né­ra­tion­nels. Le groupe garde cette es­sence pop rock pé­tillante qui fait son suc­cès de­puis dix-sept ans dé­jà, une lon­gé­vi­té dont il sa­voure la ra­re­té, mais se ré­in­vente dans les thèmes abor­dés. Tel que ce­lui du single Strong And Beau­ti­ful : « Je l’avais écrit au len­de­main des at­ten­tats à Pa­ris, mais je n’osais pas mettre quelque chose de trop pro­non­cé par rap­port à ce su­jet dans notre al­bum. Du coup Strong And Beau­ti­ful est de­ve­nu une sorte de man­tra pour se mo­ti­ver entre nous, pour se sen­tir fort et res­ter po­si­tif face aux aléas de l’exis­tence.» Ain­si bap­ti­sé en ré­fé­rence au la­tin su­per­bus, (ma­gni­fique, su­perbe) et non pas à un quel­conque transport en com­mun, ce groupe à part est aus­si tes­to­sté­ro­né (trois gar­çons) que fé­mi­nin, puisque me­né par une lea­deuse : « C’est vrai que nous sommes un mé­lange de plein de choses et d’in­fluences. Évi­dem­ment me re­trou­ver seule fille au mi­lieu de mecs c’est un peu com­pli­qué par­fois, mais en même temps c’est tout ce qui m’a ins­pi­ré quand j’étais ado et que je voyais des groupes comme Blon­die ou Texas. Ma mère aus­si était dans un groupe à do­mi­nante mas­cu­line quand elle fai­sait par­tie des Nuls, même si ce n’était pas de la mu­sique... C’est peut-être de fa­mille en ef­fet ! » Bi­be­ron­née no­tam­ment à Ni­na Ha­gen, Nir­va­na et aux Ri­ta Mit­sou­ko, la pi­quante brune s’est ini­tiée à la bat­te­rie dès l’âge de 8-9 ans... Et ne s’est plus ja­mais ar­rê­tée de­puis ! Ce­rise sur le gâ­teau, pour en re­ve­nir à son pas­sage à Cannes, Su­per­bus fe­ra un af­ter show, après le concert, dans le club Suite San­dra & Co, pro­ba­ble­ment sous la forme d’un DJ set... Une bouf­fée de lé­gè­re­té avant l’été !

Ven­dre­di 18 mai, à 20 h 30. La Pa­lestre, au Can­net. Ta­rifs : de 29 à32 Rens. 0825.564.888. www.in­fo­con­cert.com

( Pho­to Franz Cha­va­roche)

Jen­ni­fer Ayache et Pa­trice Fo­cone.

Newspapers in French

Newspapers from Monaco

© PressReader. All rights reserved.