Jar­din flot­tant

Le chef étoi­lé Pao­lo Sa­ri lance ce ven­dre­di le deuxième fes­ti­val bio­lo­gique de Mo­na­co, bap­ti­sé « Route de goût » avec, comme point d’an­crage, un jar­din agri­cole flot­tant quai An­toine-1er

Monaco-Matin - - La Une - CE­DRIC VERANY cve­ra­ny@mo­na­co­ma­tin.mc

Un po­ta­ger sur l’eau ouvre au­jourd’hui quai An­toine-Ier. Ce jar­din flot­tant et les ani­ma­tions qui l’en­tourent ont été pen­sés par le chef étoi­lé Pao­lo Sa­ri.

Il s’agit de 240 mètres car­rés où poussent ci­tron­niers, herbes aro­ma­tiques, fraises, ar­ti­chauts, fe­nouils ou sa­lades… Ce jar­din ex­tra­or­di­naire flotte jus­qu’à di­manche sur le port Her­cule. Trois fois plus grand que l’an der­nier, Pao­lo Sa­ri a mis les bou­chées triples pour son fes­ti­val bio­lo­gique « La Route du goût » qui dé­marre ce ma­tin. Le ren­dez-vous fait la part belle aux pro­duits bio­lo­giques. Et la culture du goût au­then­tique. Qui dit goût dit pro­duits frais, le chef du Monte-Car­lo Beach a dé­ve­lop­pé un jar­din des sa­veurs ou­vert jus­qu’à di­manche au pu­blic. L’as­so­cia­tion men­ton­naise Esa­ti­tude a été mise à pro­fit pour co­plan­ter cette barge dé­ve­lop­pée par la so­cié­té azuréenne Aqua-Mo­dule et ar­ri­mée au quai An­toine-1er. Les conte­nants de ce po­ta­ger hors sol sont tous en ma­tières re­cy­clées. Et pour les trois jours, l’eau de mer pom­pée et des­sa­li­ni­sée per­met d’ar­ro­ser la terre. À bord du po­ta­ger, la pro­me­nade tourne au­tour de ci­tron­niers et de jar­di­nières où ont été pla­cées les plan­ta­tions bios du chef, is­sues de ses terres agri­coles de Ro­que­brune.

Une offre lo­ca­vore

« Nous ac­cueillons le pu­blic sur ce po­ta­ger pour qu’il se pro­mène et dé­couvre les pro­duits. Il est pos­sible d’ache­ter aus­si les plants aro­ma­tiques à re­plan­ter chez soi », confie Pao­lo Sa­ri. Cinq eu­ros le pot, qui iront ser­vir les pro­jets ca­ri­ta­tifs de l’as­so­cia­tion Bio Chef Glo­bal Spi­rit, qui en­tend no­tam­ment fi­nan­cer la construc­tion d’une école hô­te­lière à Ma­da­gas­car. Les pro­fits de la ma­ni­fes­ta­tion se­ront pour cet éta­blis­se­ment. Sur le quai, un mar­ché de pro­duc­teurs com­plète l’offre. Ma­raî­cher bio de Grasse, pois­sons is­sus de pêche rai­son­née, vins na­tures, pâtes, riz, huiles… le tout bio, ré­ponse à une ten­dance lo­ca­vore qui pousse dans la so­cié­té. Pour les moins aven­tu­reux, Pao­lo Sa­ri, en bon Ita­lien, a pla­cé au coeur du po­ta­ger un four à piz­za et foc­ca­cia, agré­men­tés d’herbes aro­ma­tiques cueillies sur place et qui tour­ne­ra tout le week-end. Le po­ta­ger ser­vi­ra aus­si pour le dî­ner évé­ne­ment de sa­me­di soir, dans le tun­nel Ri­va où une longue table de 40 mètres et deux cui­sines ont été mon­tées pour un dî­ner unique où neuf chefs étoi­lés ve­nus de toute l’Eu­rope cui­si­ne­ront avec des pro­duits lo­caux, de sai­son et bio­lo­giques uni­que­ment. Un évé­ne­ment pour le seul chef étoi­lé bio – de sa dis­ci­pline – qui rêve tou­jours d’une Prin­ci­pau­té 100 % bio. Et for­mule un voeu. « Peut-être que ce concept de po­ta­ger flot­tant pour­rait don­ner des idées au pied des fu­turs bâ­ti­ments de l’ex­ten­sion en mer avec des jar­dins agri­coles à im­pact zé­ro, ir­ri­gués par l’eau de mer avec un fonc­tion­ne­ment ali­men­té aux pan­neaux so­laires». Une idée qui peut ger­mer…

(Pho­to Cy­ril Do­der­gny)

En cours d’ins­tal­la­tion hier après-mi­di, le po­ta­ger de Pao­lo Sa­ri ouvre au pu­blic ce ma­tin.

Newspapers in French

Newspapers from Monaco

© PressReader. All rights reserved.