Graines d’un monde meilleur à Beau­so­leil

La ville a ac­cueilli cette se­maine la pre­mière bourse d’échange de graines. Un lieu pour échan­ger des se­mences et faire ger­mer un autre mode de vie

Monaco-Matin - - Autour De Monaco - LUDOVIC MERCIER lmer­cier@ni­ce­ma­tin.fr

Dans le hall du Centre, les tables ont été ha­billées de toile de jute. Des pe­tits sa­chets conte­nant des graines sont soi­gneu­se­ment ran­gés dans des boîtes et iden­ti­fiés au sty­lo: épi­nard géant d’hi­ver, ha­ri­cot nain langue de feu, courge de Nice, ha­ri­cot gia­let. Des pan­neaux d’ex­po­si­tion ha­billent le lieu avec des planches ex­pli­ca­tives sur les plantes, et sur Van­da­na Shi­va, la scientifique in­dienne ac­ti­viste qui a créé une banque de se­mences pour li­bé­rer les pay­sans in­diens du joug des in­dus­tries se­men­cières. Le ton est don­né, cette pre­mière bourse aux graines et se­mences de Beau­so­leil, or­ga­ni­sée par l’ate­lier d’eth­no­bo­ta­nique de l’Uni­ver­si­té dans la ville, est un évé­ne­ment mi­li­tant.

Don­ner des graines, échan­ger des idées

Aux ma­nettes, Bri­gitte Hour­tic qui anime l’ate­lier d’eth­no­bo­ta­nique. « L’idée de cet évé­ne­ment, c’est de pro­mou­voir l’ate­lier d’eth­no­bo­ta­nique, et de créer un mo­ment d’échange avec les gens », ex­plique-t-elle. Échan­ger des idées, au-de­là des graines. « Dans ce monde où tout se com­mer­cia­lise, nous vou­lons or­ga­ni­ser un mo­ment où on n’achète pas. Les gens peuvent nous ame­ner des graines s’ils le sou­haitent, si­non, ils peuvent se ser­vir quand même. » Les jar­di­niers ama­teurs ont bien no­té le ren­dez-vous puisque toute la ma­ti­née, le hall du Centre a bour­don­né. Et dans les conver­sa­tions, on sent la dé­fiance en­vers la so­cié­té de consom­ma­tion. Une dame met en garde contre les graines de so­ja, plu­sieurs per­sonnes se ren­seignent sur la per­ma­cul­ture : « J’ai en­ten­du par­ler de ce mon­sieur qui fait pous­ser des to­mates sans les ar­ro­ser. C’est vrai­ment in­croyable. »

Courge, me­lon…

La per­ma­cul­ture, c’est ce mode de culture qui uti­lise les règles de la na­ture, sans le moindre ap­port de pro­duits ex­té­rieurs. On re­cons­ti­tue un éco­sys­tème ul­tra­dense, où chaque plante a son uti­li­té, où chaque vé­gé­tal

file un coup de pouce à l’autre. C’est exac­te­ment la mé­thode qu’uti­lise Jes­si­ca Sba­ra­glia, de Terre de Mo­na­co, qui a ren­du une pe­tite vi­site à la bourse: «Je trouve l’idée très in­té­res­sante. J’ai ap­por­té des graines de courge but­ter­nut et de me­lon ca­na­ri. J’ai hâte de voir ce qu’il y a sur les tables. » Des sa­la­riées qui tra­vaillent à cô­té ont pro­fi­té de la pause dé­jeu­ner pour faire un saut : « On a pris des graines

pour mettre dans les jar­di­nières du bu­reau. On n’a pas de jar­din, mais ça doit pous­ser dans les jar­di­nières ! » Pour la pre­mière édi­tion, on tâ­tonne en­core un peu. La plu­part des se­mences dis­po­nibles ici se sè­me­ront à par­tir du mois de mars. Alors cette fois, c’était un peu une ré­pé­ti­tion. « Nous es­pé­rons or­ga­ni­ser une autre bourse d’échange au prin­temps. »

(Pho­tos L.M.)

Ça n’a l’air de rien, mais des mil­liers de graines étaient dis­po­nibles au Centre.

Cer­tains s’étaient bien pré­pa­rés et sont ve­nus avec leurs graines.

Newspapers in French

Newspapers from Monaco

© PressReader. All rights reserved.