L’’olym­pisme à l’’hon­neur

Près de 270 élèves de CE1 et CE2 de Ro­que­brune-Cap-Mar­tin ont in­ves­ti le stade De­cazes à l’oc­ca­sion de leurs 22e « olym­piades ». L’oc­ca­sion de dé­cou­vrir disciplines et va­leurs olym­piques

Monaco-Matin - - Autour De Monaco - GRÉ­GOIRE BOSC-BIERNE gbosc-bierne@ni­ce­ma­tin.fr

Sur le bord du ter­rain, Naël fait grise mine en re­gar­dant ses ca­ma­rades par­ti­ci­per à une course de re­lais. Et pour cause, bles­sé à l’épaule, il ne peut pas par­ti­ci­per aux 22e «olym­piades» de Ro­que­brune-Cap-Mar­tin avec le reste de sa classe de CE2 de l’école de Car­no­lès. « Moi aus­si j’étais bles­sée l’an­née der­nière », tente une autre élève pour conso­ler Naël. Pas con­vain­cu, ce der­nier gratte le gi­let d’im­mo­bi­li­sa­tion qui main­tient son épaule gauche et fait la moue: « Je vou­lais sur­tout faire le lan­cer de poids, le lan­cer d’adresse, le saut en lon­gueur… Et puis la course de haie aus­si!», grogne le mi­not.

Huit ate­liers à dé­cou­vrir

À voir la joie des quelque 271 élèves qui ont pris part à cette jour­née, il va­lait mieux être en forme pour vivre plei­ne­ment les 22e « olym­piades » de Ro­que­brune-Cap-Mar­tin. Or­ga­ni­sée chaque an­née dans l’en­ceinte du stade De­cazes par le Ser­vice des sports de la ville et l’Édu­ca­tion na­tio­nale, cette ma­ni­fes­ta­tion réunit tous les élèves de CE1 et CE2 de la com­mune, éta­blis­se­ments pu­blics et pri­vés confon­dus. L’ob­jec­tif? Dé­cou­vrir huit ac­ti­vi­tés spor­tives et lu­diques tout en as­si­mi­lant les va­leurs de l’olym­pisme. Une tâche ar­due, au­tant pour les pro­fes­seurs que les deux édu­ca­teurs du Ser­vice des sports. « Au me­nu au­jourd’hui, nous avons : lan­cer de ja­ve­lot, lan­cer de poids, lan­cer d’adresse, par­cours mo­tri­ci­té, course de haie, course de vi­tesse et course de re­lais», ré­cite Fré­dé­ric Lu­cia­no, un édu­ca­teur spor­tif de la ville qui en­cadre l’évé­ne­ment de­puis 15 ans. À ses cô­tés, son col­lègue Fa­bien Sa­li­cio an­ti­cipe la jour­née qui les at­tend : « Ca va être du sport ! Les en­fants sont contents, il fait beau… On n’au­ra pas be­soin de les for­cer. » Et l’édu­ca­teur ne s’est pas trom­pé.

« On n’est pas là pour les éva­luer »

À rai­son de quinze mi­nutes par ac­ti­vi­té et par classe, les en­sei­gnants n’ont pas une se­conde à perdre et doivent me­ner leurs ouailles d’ate­liers en ate­liers, ré­pon­dant aux coups de sif­flet des édu­ca­teurs. « Il ne s’agit pas d’ap­prendre, ni de maî­tri­ser les disciplines. On est vrai­ment sur de la dé­cou­verte. Ils sont en­core à un stade où ils doivent as­si­mi­ler, prendre conscience de leur corps, de leurs mou­ve­ments», ex­plique Kaelle Va­con, en­sei­gnante à l’école de Car­no­lès, en me­nant ses cham­pions en herbe vers l’ate­lier de lan­cer de ja­ve­lot au pas de course. « L’ob­jec­tif, c’est de pas­ser un bon mo­ment tous en­semble. Que les en­fants fassent du sport et qu’ils in­tègrent les va­leurs qui vont avec : le dé­pas­se­ment, l’en­traide, l’en­cou­ra­ge­ment, le fair­play… », as­sure-t-elle en gar­dant un oeil vi­gi­lant sur deux pe­tits ma­lins qui tentent de s’ex­traire du groupe.

Si l’am­bi­tion pé­da­go­gique d’une telle jour­née se lit en fi­li­grane, la no­ta­tion pro­fes­so­rale reste aux ves­tiaires. À ce titre, les en­sei­gnants ont carte blanche. «Tout ce qu’on fait au­jourd’hui, on va le ré­in­ves­tir au­tour des verbes d’ac­tion. Sau­ter, cou­rir, lan­cer… Exé­cu­ter ces verbes les aide à mieux se les re­pré­sen­ter. On n’est pas là pour les éva­luer », in­siste Lae­ti­tia Pel­le­tier, en­sei­gnante à l’ins­ti­tu­tion Saint-Jo­seph. Après plu­sieurs heures de sport et de plai­sir, tout le monde rentre au ber­cail. « Après une jour­née comme ça, les maî­tresses n’ont plus de voix », sou­rit Kaelle. Car pour elles aus­si, les « olym­piades », c’est du sport !

Newspapers in French

Newspapers from Monaco

© PressReader. All rights reserved.