CHAM­PION­NAT DE FRANCE DES CIR­CUITS (FFSA GT) Tri­bau­di­ni en piste au Cas­tel­let pour une pre­mière cou­ronne

Monaco-Matin - - Sports - G. L.

Pour lui, ce se­ra le dé­pla­ce­ment le plus court. Peut-être le plus fruc­tueux, aus­si... Au cré­pus­cule de sa pre­mière sai­son dans le tur­bu­lent FFSA-GT/GT4 Eu­ro­pean Se­ries (13h05-14h05) ; Porsche Car­re­ra Cup France (14h35-15h05) ; Re­nault Clio Cup France (15h35-16h05) ; Cham­pion­nat de France F4 (16h35-17 h) ; Peugeot 308 Ra­cing Cup (17h30-18 h).

Cham­pion­nat de France F4 (10h55-11h20) ; Peugeot 308 Ra­cing Cup (11h50-12h20) ; FFSAGT/GT4 Eu­ro­pean Se­ries (13h50-14h50) ; Re­nault Clio Cup France (15h20-15h50) ; Porsche Car­re­ra Cup France (16h20-16h50) ; Cham­pion­nat de France F4 (17h20-17h45).

10 eu­ros le pass week-end, ac­cès pad­dock in­clus (gra­tuit pour les abon­nés et les moins de 16 ans ac­com­pa­gnés d’un adulte dé­ten­teur d’un billet). pe­lo­ton du cham­pion­nat de France Grand Tou­risme, Stéphane Tri­bau­di­ni es­père en ef­fet coif­fer la cou­ronne de la ca­té­go­rie Ama­teur, ce week-end au Cas­tel­let. « Avant la fi­nale au Paul-Ri­card, le prin­ci­pal ob­jec­tif que je vi­sais est dé­jà at­teint puisque j’ai réus­si à mon­trer ma pointe de vi­tesse sur tous les cir­cuits », confie le Ni­çois de 33 ans, ré­vé­la­tion nu­mé­ro 1 du FFSA GT (voir nos édi­tions du 5 sep­tembre). « Main­te­nant, la conquête du titre AM consti­tue­rait un abou­tis­se­ment lo­gique. Ça m’of­fri­rait sur­tout un ar­gu­ment de poids pour sé­duire des par­te­naires. Car si j’ai pu fi­nan­cer moi-même ce pro­gramme au vo­lant d’une Gi­net­ta G55 de l’équipe Clas­sic & Mo­dern Ra­cing jusque-là, la suite de ma pro­gres­sion va for­cé­ment dé­pendre des sou­tiens qu’il me fau­dra trou­ver ra­pi­de­ment. » Long­temps adepte des si­mu­la­tions de course vi­déo, ce di­ri­geant d’une Ré­vé­la­tion nu­mé­ro  du cham­pion­nat FFSA GT , le Ni­çois Stéphane Tri­bau­di­ni (Gi­net­ta G) es­père concré­ti­ser sa ful­gu­rante mon­tée en puis­sance en dé­cro­chant le titre de la ca­té­go­rie Ama­teur, ce week-end au Cas­tel­let.

so­cié­té d’e-com­merce ne re­grette pas d’avoir fait le grand saut du vir­tuel au réel sur le tard. Après un ap­pren­tis­sage ex­press en 2016 dans les rangs de la La­me­ra Cup, le voi­là qui ta­quine dé­jà les va­leurs éta­lons du GT tri­co­lore. Épa­tant vain­queur de la se­conde course

de l’étape de Di­jon, le 2 juillet, le néo­phyte pres­sé de gran­dir au­rait pu abor­der l’ul­time échéance va­roise avec un ma­te­las d’avance confor­table. Oc­ca­sion manquée à cause du coup d’ar­rêt de Bar­ce­lone, où son co­équi­pier vient de lais­ser des gros points s’en­vo­ler en vi­si­tant deux fois le même bac à gra­viers en deux jours !

« Si on voit le da­mier, ça sen­ti­ra bon ! »

« Dom­mage de fi­nir bre­douille alors que j’avais ob­te­nu la pole po­si­tion de la C1 », re­grette le lea­der dé­sor­mais ta­lon­né par ses voi­sins de stand Georges Ca­banne et Fa­bien Mi­chal (Gi­net­ta). « Le sa­me­di, nous pou­vions en­gran­ger sans pro­blème 25 uni­tés sup­plé­men­taires. De quoi abor­der plus se­rei­ne­ment la manche dé­ci­sive... » Avec à peine 7 lon­gueurs de marge, Stéphane Tri­bau­di­ni ne dis­pose d’au­cun jo­ker à domicile. «En terme de per­for­mance pure, Mi­chaël (Pe­tit, son par­te­naire ori­gi­naire de Saint-Etienne, ndlr) et moi, nous avons l’avan­tage. Donc il faut ab­so­lu­ment al­ler au bout. Si on voit le da­mier sa­me­di (de­main) et di­manche, nul doute que ça sen­ti­ra bon ! »

Newspapers in French

Newspapers from Monaco

© PressReader. All rights reserved.