Pris à son (pas très) propre piège…

Monaco-Matin - - Détente - Le billet de Phi­lippe Bou­vard

Dans le der­nier scandale made in Hollywood, il convient de dis­tin­guer deux sortes de vic­times : d’abord les jeunes ac­trices, plus ver­tueuses que fri­leuses, qui es­ti­maient en­core moins sé­dui­sant que vê­tu M. Harvey Weinstein lorsque, dans le simple ap­pa­reil de DSK au So­fi­tel de New York, il sor­tait de sa douche ; en­suite cet ob­sé­dé de sexe lui-même am­bi­tion­nant d’ex­ci­ter le pauvre monde des salles obs­cures et se re­trou­vant pris à son (pas très) propre piège. Là où le pou­voir po­li­tique re­chigne à désar­mer les cow-boys ama­teurs ose­ra-t-on cas­trer les pro­duc­teurs de ci­né­ma ? Sans doute suf­fi­rait-il de rendre plus vir­tuelles et donc in­ac­ces­sibles les beau­tés pul­peuses dont le sep­tième art fait ses choux gras. Plus de contact di­rect. Plus de ren­dez­vous tête-à-tête. Juste des pe­tites vi­déos tour­nées par des ca­me­ra­men impuissants. À l’is­sue de quoi, le choix se dé­ci­de­rait et les contrats se si­gne­raient sans que le ma­gnat de la pel­li­cule puisse im­po­ser, à titre d’es­sai, le moindre si­mu­lacre amoureux. Une autre so­lu­tion, plus aus­tère, consis­te­rait à ne réa­li­ser que des longs mé­trages au fil des­quels des co­mé­diennes très âgées et très ha­billées dis­ser­te­raient de l’exis­tence de Dieu sans qu’on voit ja­mais le pe­tit Jé­sus.

Newspapers in French

Newspapers from Monaco

© PressReader. All rights reserved.