Fa­bin­ho ré­gale les éco­liers de la Con­da­mine

Le mi­lieu de ter­rain bré­si­lien de l’AS Mo­na­co est in­ter­ve­nu dans une classe de CM1 de la Con­da­mine, hier, pour évo­quer son at­ta­che­ment au club, ses plus belles émo­tions et son ave­nir

Monaco-Matin - - La Une - THO­MAS MI­CHEL tmi­chel@ni­ce­ma­tin.fr

Le ri­tuel est dé­sor­mais ins­tau­ré. A chaque trêve in­ter­na­tio­nale, l’AS Mo­na­co part à la ren­contre de ses sup­por­ters. Après Va­lère Ger­main et Ber­nar­do Sil­va la sai­son der­nière, c’est Fa­bin­ho qui a ain­si re­trou­vé les bancs de l’école, hier, à la Con­da­mine. Pro­po­sée par l’Éducation na­tio­nale à la di­rec­trice de l’éta­blis­se­ment, Pas­cale Bel­lin­ge­ri, l’idée a tout de suite sé­duit Mar­jo­rie Bel­lone, pro­fes­seur de CM1. As­sis à la place du prof’ – mal­heu­reu­se­ment for­fait hier –, dans une classe avec vue sur le port Her­cule et sa foire at­trac­tions, Fa­bin­ho s’est vo­lon­tiers plié au jeu du ques­tions-ré­ponses dans un for­mat in­ha­bi­tuel. Certes, quelques ca­mé­ras étaient poin­tées sur lui, comme celle de la Grande Sur­face du Ca­nal Foot­ball Club, mais ici pas d’ex­perts pour le cui­si­ner, uni­que­ment des en­fants. 23 bam­bins plu­tôt ré­ser­vés, comme « Fa­bi »… « À leur âge, j’au­rais ado­ré ren­con­trer Ro­nal­do (“Il Fe­no­me­no”). Je lui au­rais de­man­dé un au­to­graphe, une photo et après, comme j’étais très ti­mide, je ne lui au­rais rien de­man­dé (rires). » L’at­mo­sphère s’est tou­te­fois dé­ri­dée ra­pi­de­ment grâce à quelques ques­tions. «Quel est le meilleur joueur de votre équipe?» «Il s’ap­pelle Fa­bin­ho! (rires) Non, c’est Tho­mas Le­mar. C’est un joueur im­por­tant pour nous. Il est in­ter­na­tio­nal et il a un grand ave­nir de­vant lui. » Des ré­ponses cash pour une as­sis­tance conquise. «Ils l’at­ten­daient tous avec im­pa­tience. Ils ont tout de suite été ac­teurs du pro­jet» ,se sont ré­jouies Pas­cale Bel­lin­ge­ri et son ad­jointe, Ch­ris­telle Lo­ren­zi.

« Je suis plus tran­quille, il n’y a pas de pres­sion »

L’école de la Con­da­mine entre en ef­fet dans le pro­gramme « Eco­école». Cette sé­quence «sport» pour­ra donc se gref­fer à un pro­jet plus glo­bal me­né toute l’an­née sur le thème de la san­té. «Ce pro­jet leur a per­mis de tra­vailler en équipe, de faire des re­cherches sur le club et le joueur, mais aus­si de faire un tra­vail de mé­moire car ils ont ap­pris leurs ques­tions par coeur », pré­cise d’ores et dé­jà Pas­cale Bel­lin­ge­ri. Ef­fec­ti­ve­ment, hier, pas de bal­bu­tie­ments, ni de trous de mé­moires, mais une salve de ques­tions bien or­ches­trées. Alors « Fa­bi », elles sont meilleures que celles des jour­na­listes ces ques­tions ? «Oui! (rires) Des fois. Là, je suis plus tran­quille, il n’y a pas de pres­sion ». En confiance, le mi­lieu de ter­rain in­ter­na­tio­nal de l’ASM a ain­si évo­qué ses dé­buts à 7 ans au Bré­sil, son pas­sage au centre de for­ma­tion de 12 à 17 ans, un éven­tuel ave­nir d’en­traî­neur (lire ci-des­sous). Sur­tout, sa pas­sion. « C’est im­por­tant de prendre du plai­sir quand je joue car je fais le mé­tier que j’ai tou­jours ai­mé. » Une pas­sion in­tacte à voir le sou­rire de Fa­bin­ho du­rant le match or­ga­ni­sé en­suite avec les élèves dans le gym­nase. L’AS Mo­na­co re­çoit ses abon­nés, ce soir à 18 h 30, à l’Hô­tel Fair­mont. Au pro­gramme : échanges avec les joueurs, en­traî­neur et di­ri­geants, et séances de dé­di­caces.

(Pho­tos Mi­chael Ale­si)

Les en­fants ont pas­sé un su­per mo­ment avec Fa­bin­ho.

Im­pos­sible pour Fa­bin­ho de quit­ter l’école sans faire un pe­tit match dans le gym­nase. Et de mar­quer !

Newspapers in French

Newspapers from Monaco

© PressReader. All rights reserved.