« J’ai tou­jours ai­mé l’AC Mi­lan »

Monaco-Matin - - Monaco -

Quel est le match vous a le plus mar­qué?

Man­ches­ter Ci­ty, l’an­née der­nière à Mo­na­co (e de fi­nale re­tour). On a réus­si à se qua­li­fier et en plus j’ai mar­qué un but.

Avez-vous fê­té votre an­ni­ver­saire ( oc­tobre) avec toute l’équipe ? Et avez-vous eu un ca­deau spé­cial?

Oui avec toute l’équipe et on a joué au bowling, c’était sym­pa! Les joueurs m’ont don­né des ca­deaux mais c’est ce­lui de ma femme que j’ai pré­fé­ré… il était un peu spé­cial.

Pour­quoi on vous ap­pelle Fa­bin­ho alors que votre nom c’est Fá­bio Hen­rique Ta­vares ?

(rires) Au Bre­sil, c’est nor­mal de mettre des -in­ho. Dans une de mes équipes il y avait deux Fá­bio, alors le coach m’a ap­pe­lé Fa­bin­ho et c’est res­té.

Ai­me­riez-vous de­ve­nir en­traî­neur un jour ?

Quand j’au­rai fi­ni ma car­rière de joueur, je veux conti­nuer dans le foot. Je suis jeune en­core ( ans), je ne pense pas trop à ça mais c’est une pos­si­bi­li­té. Et pour­quoi pas dans le staff de l’AS Mo­na­co. On ver­ra avec le temps.

Dans quel club rê­viez-vous de jouer à l’ado­les­cence ?

São Pau­lo au Bré­sil. Et en Eu­rope j’ai tou­jours ai­mé l’AC Mi­lan, parce qu’il y a tou­jours eu des Bré­si­liens. À l’époque, c’était Ka­ka, Di­da, Ca­fu, Ser­gin­ho…

Quelles sont les forces de l’équipe de Mo­na­co ?

On a chan­gé un peu. L’an­née der­nière on était une équipe très of­fen­sive, qui ga­gnait des matchs -, -. Cette sai­son, on commence à avoir de bonnes sen­sa­tions et notre col­lec­tif reste notre force.

Votre plus belle émo­tion ?

Le titre de cham­pion de France. Le club at­ten­dait de­puis  ans.

Quel était votre joueur pré­fé­ré quand vous étiez pe­tit ?

Ro­nal­do, « Il Fe­no­me­no ».

Sou­ve­nirs d’en­fance ou de matchs, « Fa­bi » était à coeur ou­vert.

Newspapers in French

Newspapers from Monaco

© PressReader. All rights reserved.