On Hesme!

Monaco-Matin - - Détente - PHI­LIPPE DU­PUY jp­du­puy@ni­ce­ma­tin.fr

Sans hé­si­ter, Diane (Clo­tilde Hesme) a ac­cep­té de por­ter l’en­fant de Tho­mas et Jacques, ses meilleurs amis. C’est dans ces cir­cons­tances, pas vrai­ment idéales, qu’elle ren­contre Fa­bri­zio (Fa­bri­zio Ron­gione) et en tombe amou­reuse...

La Jeune Femme de Léo­nor Ser­raille a une soeur : c’est Diane, qui est aus­si cash que sa fran­gine, en moins rou­blarde. Quand son ami d’en­fance ho­mo, Tho­mas (Tho­mas Suire) lui a de­man­dé de por­ter un en­fant pour lui et son com­pa­gnon Jacques (Gré­go­ry Mon­tel) elle a dit oui sans se po­ser de ques­tions. C’est comme ça qu’elle fonc­tionne en amour Diane : elle dit oui et ré­flé­chit après... Ou pas. Quand elle ren­contre Fa­bri­zio, elle ne se de­mande pas si le bé­bé qu’elle porte va po­ser pro­blème. Fa­bri­zio l’ai­me­rait as­sez pour ac­cep­ter d’en être le père adop­tif, certes. Mais pour l’aban­don­ner à Tho­mas et Jacques ? Fa­bien Gor­geart filme ce qua­dri­la­tère amou­reux avec pu­deur, in­tel­li­gence et humour. Comme Léo­nor Ser­raille, c’est son pre­mier film. Et c’est aus­si un for­mi­dable por­trait de jeune femme mo­derne. Clo­tilde Hesme l’in­carne avec le ta­lent qu’on lui connaît de­puis long­temps (Les Chan­sons d’amour, De la guerre, Les Der­niers Jours du monde), mais avec une fan­tai­sie qu’on ne soup­çon­nait pas chez elle. Elle porte le film sur les épaules de Diane, qui en a. Et illu­mine, au fil des scènes, un per­son­nage qui, comme la Jeune Femme in­car­née par Lae­ti­tia Dosch, n’est pas im­mé­dia­te­ment « ai­mable ». On re­trou­ve­ra sans doute les deux ac­trices aux Cé­sar, mais pas dans la même ca­té­go­rie : Clo­tilde a dé­jà eu ce­lui du meilleur es­poir fé­mi­nin (Pour An­gèle et To­ny d’Alix De­la­porte). Au pas­sage, le film parle de GPA (Ges­ta­tion pour au­trui). Sans prendre po­si­tion pour ou contre, mais en po­sant les bonnes ques­tions.

Newspapers in French

Newspapers from Monaco

© PressReader. All rights reserved.