Opé­ra­tion main-propre à la CNT !

La Nouvelle Tribune - - Au fil de la semaine - H.Zaa­tit

Ap­pa­rem­ment, la ri­gueur et l’in­tran­si­geance mar­que­ront l’après 19 juin, date fa­ti­dique de l’élec­tion d’une nou­velle pré­si­dence de la Con­fé­dé­ra­tion Na­tio­nale du Tou­risme. En ef­fet et à en croire l’ac­tuelle pré­si­dence conduite par le duo Keb­baj-Zem­ra­ni, le seuil de l’in­to­lé­rable est at­teint. La si­tua­tion de lais­ser-al­ler n’a que trop du­ré et il est grand temps de pas­ser à l’ac­tion, de mettre les points sur les ‘‘i’’ et de ne plus fer­mer les yeux sur les dé­pas­se­ments de tout genre. Ques­tion, se­lon Ab­del­la­tif Keb­baj, d’al­ler de l’avant. Au­tre­ment, la CNT irait droit au mur. Ain­si et se­lon l’ac­tuelle pré­si­dence, la si­tua­tion de la CNT en in­ter­pelle au­jourd’hui plus d’un. Une bonne di­zaine de fé­dé­ra­tions n’ont pas été à la hau­teur, sou­ligne Ab­del­la­tif Keb­baj, qui ajoute que le paie­ment des co­ti­sa­tions non ré­glées jus­qu’à pré­sent, soit 1,8 mil­lion de dhs, reste une obli­ga­tion pour res­ter adhé­rent au sein de la CNT. Ain­si, une bonne par­tie des fé­dé­ra­tions et as­so­cia­tions au­rait failli à ses obli­ga­tions et en­ga­ge­ments, tel que pré­vus par le rè­gle­ment in­té­rieur de la CNT. Il s’agi­rait, se­lon le vice-pré­sident de la CNT, M. Zem­ra­ni, de la FNR (Fé­dé­ra­tion Na­tio­nale des Res­tau­ra­teurs), la Fé­dé­ra­tion Na­tio­nale des Agences de Voyage, la Fé­dé­ra­tion Na­tio­nale des Trans­por­teurs Tou­ris­tiques, l’As­so­cia­tion Na­tio­nale des In­ves­tis­seurs Tou­ris­tiques, et la FLASCAM. D’après lui, toutes les ten­ta­tives de rap­pel à l’ordre de ces fé­dé­ra­tions ont été vouées à l’échec et au­jourd’hui, la CNT est en droit d’ap­pli­quer les règles en vi­gueur.

Ain­si, no­tam­ment à cause de cette pro­blé­ma­tique de co­ti­sa­tion, les que­relles ont gra­ve­ment pol­lué l’am­biance au sein de la con­fé­dé­ra­tion : “Nous sommes dans une an­née élec­to­rale au ni­veau de la CNT, ce qui ex­plique des ges­ti­cu­la­tions qui frisent l’hys­té­rie et poussent cer­tains membres, à dé­bla­té­rer sur la place pu­blique et an­non­cer des faits dont ils sont les prin­ci­paux ins­ti­ga­teurs et res­pon­sables. Le dys­fonc­tion­ne­ment au sein de la CNT est la ré­sul­tante de leur non im­pli­ca­tion... Le rôle du pom­pier py­ro­mane leur sied à mer­veille, en an­non­çant des ir­ré­gu­la­ri­tés et en dé­non­çant des ac­tions me­nées dans le cadre du consen­sus lors des dif­fé­rentes réunions sta­tu­taires qui ont été te­nues du­rant les trois der­nières an­nées... Ob­jec­tif non avoué : la dis­rup­tion de la CNT”, tient à pré­ci­ser M. Zem­ra­ni.

Dans le même sens et pour ne plus re­vivre de si­tua­tion pa­reille, il a été dé­ci­dé de re­voir la confi­gu­ra­tion de la CNT. En ef­fet, seule­ment 4 fé­dé­ra­tions for­me­ront la CNT après le 19 juin pro­chain. Avec ou sans la ré­élec­tion d’Ab­del­la­tif Keb­baj, ce se­ront les hô­te­liers, les res­tau­ra­teurs, les guides tou­ris­tiques et les voya­gistes.

Dans le même sens, M. Keb­baj a pro­mis que dans le cas de sa ré­élec­tion, l’étape pro­chaine se­ra mar­quée par la dis­ci­pline la plus to­tale : “A vrai dire, j’ai beau­coup souf­fert du­rant mon man­dat, mais je vais conti­nuer de me battre pour l’in­té­rêt du sec­teur avec no­tam­ment ceux qui ont mouillé la che­mise au­tant que moi’’, a-t-il fait sa­voir, es­ti­mant que pour al­ler au­de­là de ces que­relles in­ternes, il est im­por­tant de re­voir les pro­blé­ma­tiques de fond du sec­teur tou­ris­tique, no­tam­ment l’aé­rien, et la ca­pa­ci­té hô­te­lière...

Newspapers in French

Newspapers from Morocco

© PressReader. All rights reserved.