Les éle­veurs-pro­duc­teurs de lait se donnent ren­dez-vous de­vant le Parlement !

La Nouvelle Tribune - - Au fil de la semaine - H.Z

C’est pré­vu pour ce ven­dre­di. La Fé­dé­ra­tion Na­tio­nale des éle­veurs pro­duc­teurs lai­tiers in­vite à ob­ser­ver un sit-in de­vant le Parlement, pour dé­non­cer la dé­ci­sion de Cen­trale-Da­none de ré­duire de 30% la quan­ti­té de lait ache­tée au­près des co­opé­ra­tives de­puis le 30 mai der­nier. Les éle­veurs veulent aus­si dé­non­cer la cam­pagne de boy­cott contre le lait, et sen­si­bi­li­ser le gou­ver­ne­ment et les Ma­ro­cains sur la si­tua­tion ca­tas­tro­phique qu’ils en­durent. Des ma­ni­fes­ta­tions sont éga­le­ment pré­vues de­vant les pré­fec­tures de Bens­li­mane, Be­ni Mel­lal, Se­tatt, Si­di Sli­mane, Si­di Ben­nour, Khe­mis­set, La­rache, El Ka­laâ-Laa­rarche et El Ka­laâ-At­taouia. Il est à rap­pe­ler que le Gou­ver­ne­ment conti­nue d’ap­pe­ler les ci­toyens à ap­pré­cier la si­tua­tion à sa juste va­leur et à évi­ter da­van­tage de dom­mages pour les agri­cul­teurs, le sec­teur agri­cole et l’in­ves­tis­se­ment na­tio­nal en gé­né­ral, et ce à la lu­mière de l’évo­lu­tion du boy­cott du lait. Le gou­ver­ne­ment sou­ligne que le sec­teur lai­tier re­vêt une grande im­por­tance au sein du sys­tème so­cial et éco­no­mique de notre pays, car il concerne un ré­seau d’opé­ra­teurs qui traitent avec la so­cié­té concer­née, soit 120.000 agri­cul­teurs et 600.000 membres de leur fa­mille. La pour­suite du boy­cott est à même de cau­ser des dom­mages ma­jeurs pour les co­opé­ra­tives lai­tières et les pro­duc­teurs qui y adhèrent, dont une ma­jo­ri­té de pe­tits agri­cul­teurs, ain­si que le tis­su éco­no­mique na­tio­nal dans ce sec­teur et les sec­teurs qui y sont liés, re­lève la même source. Ce boy­cott «pour­rait éga­le­ment avoir un im­pact né­ga­tif sur l’in­ves­tis­se­ment na­tio­nal et étran­ger et, par consé­quent, sur l’éco­no­mie na­tio­nale». A rap­pe­ler aus­si qu’une réunion a ras­sem­blé les éle­veurs et pro­fes­sion­nels du sec­teur lai­tier avec le mi­nis­tère de l’Agri­cul­ture, consa­crée à l’exa­men de la si­tua­tion ac­tuelle du sec­teur. Les res­pon­sables de la fi­lière ont mis en avant lors de cette réunion tout le risque que com­porte cette si­tua­tion pour les équi­libres des em­plois, les res­sources des pe­tits agri­cul­teurs et la sta­bi­li­té de l’éco­no­mie ru­rale, ap­pe­lant ain­si à «une is­sue à cette si­tua­tion dan­ge­reuse».

Newspapers in French

Newspapers from Morocco

© PressReader. All rights reserved.