Cré­dit du Ma­roc passe à la vi­tesse su­pé­rieure dans sa po­li­tique de RSE et crée sa fon­da­tion

La Nouvelle Tribune - - Finances - Se­lim Be­nab­del­kha­lek

Le Ca­fé CDM, re­bap­ti­sé à l’oc­ca­sion du ra­ma­dan en F’tour CDM, est un ren­dez-vous ré­cur­rent de Cré­dit du Ma­roc, à l’oc­ca­sion du­quel le groupe ban­caire réunit la presse pour dis­cu­ter au­tour de ses ac­tions, de ses pro­jets, de ma­nière plus in­for­melle et ap­pro­fon­die que du­rant une confé­rence de presse classique. Jeu­di 7 juin, le Ftour Cdm était consa­cré pour sa 5ème édi­tion à l’en­ga­ge­ment de la banque pour une crois­sance du­rable, dans la fou­lée de son la­bel de Res­pon­sa­bi­li­té So­ciale de l’En­tre­prise dé­li­vré par la CGEM le 8 mai der­nier. De nos jours, la Res­pon­sa­bi­li­té So­cié­tale est par­tie in­té­grante de l’in­dice de com­pé­ti­ti­vi­té d’une en­tre­prise, et par­tie in­té­grante de sa stra­té­gie. Fi­liale d’un groupe mu­tua­liste, Cré­dit du Ma­roc n’est pas étrangère aux ac­tions à por­tée so­ciale et en­vi­ron­ne­men­tale, mais en ce mois de Ra­ma­dan, le groupe a dé­ci­dé d’ins­ti­tu­tion­na­li­ser et struc­tu­rer ce pan de sa po­li­tique à tra­vers une vé­ri­table po­li­tique RSE, et la créa­tion de la Fon­da­tion Cré­dit du Ma­roc. « C’est un moment im­por­tun, et une bonne conjonc­ture de la créer pen­dant un mois de spi­ri­tua­li­té, parce qu’elle porte sur l’ac­com­pa­gne­ment des per­sonnes», a dé­cla­ré à cette oc­ca­sion M. Bal­do­mé­ro Val­verde, Pré­sident du Di­rec­toire. «L’ob­ten­tion du la­bel RSE de la CGEM n’est pas un abou­tis­se­ment, c’est le dé­but de notre marche en avant», a-t-il ajou­té.

Une fon­da­tion orien­tée vers les per­sonnes vul­né­rables La Fon­da­tion Cré­dit du Ma­roc s’est don­née pour mis­sion de dé­ve­lop­per l’in­clu­sion des per­sonnes en si­tua­tion de vul­né­ra­bi­li­té et a pour am­bi­tion de fa­vo­ri­ser l’au­to­no­mie éco­no­mique des bé­né­fi­ciaires en in­ves­tis­sant dans des pro­jets créa­teurs de va­leur so­ciale et d’innovation du­rable. Rat­ta­chée au Se­cré­ta­riat Gé­né­ral du groupe ban­caire, ses in­ter­ven­tions se­ront concen­trées au­tour de quatre axes: – l’in­clu­sion fi­nan­cière des per­sonnes ex­clues des ser­vices fi­nan­ciers tra­di­tion­nels ; – l’in­clu­sion so­ciale par l’au­to­no­mi­sa­tion des per­sonnes ex­clues so­cia­le­ment ; – l’en­tre­pre­neu­riat so­cial par l’ac­com­pa­gne­ment des por­teurs de pro­jet d’en­tre­prise so­ciale et leurs éco­sys­tèmes ; – la culture comme vec­teur d’in­ser­tion ci­toyenne.

Suite à la dé­fi­ni­tion de la po­li­tique de mé­cé­nat de la Fon­da­tion, Cré­dit du Ma­roc a en­ga­gé un dia­logue avec le monde as­so­cia­tif in­ter­ve­nant sur les axes d’ac­tions re­te­nus. Plu­sieurs pro­grammes sont à l’étude et de­vraient abou­tir à la si­gna­ture de conven­tions et par­te­na­riats. Dans cet es­prit, plu­sieurs ac­tions pour­ront faire l’ob­jet d’un trans­fert de res­pon­sa­bi­li­té de la Banque vers la Fon­da­tion Cré­dit du Ma­roc, à sa­voir les dons de biens ma­té­riels (mé­cé­nat fi­nan­cier), la mise à dis­po­si­tion du sa­voir­faire de la Banque (mé­cé­nat tech­no­lo­gique) ou en­core le trans­fert des com­pé­tences des col­la­bo­ra­teurs (mé­cé­nat de com­pé­tence). La Fon­da­tion Cré­dit du Ma­roc est une en­ti­té ju­ri­dique au­to­nome, ré­gie par ses propres sta­tuts et son rè­gle­ment in­té­rieur, et di­ri­gée par un bu­reau com­po­sé de 5 membres. Les fi­nan­ce­ments peuvent re­vê­tir dif­fé­rentes formes. D’abord les droits d’ad­mis­sion, les co­ti­sa­tions an­nuelles des membres fon­da­teurs, mais aus­si les sub­ven­tions et les dons pu­blics ou pri­vés, et toutes autres res­sources autorisées par les lois et rè­gle­ments en vi­gueur.

La Fon­da­tion a dé­jà com­men­cé à me­ner des ac­tions, à l’image de #Ftour­li­koum, une ini­tia­tive du­rant la­quelle des col­la­bo­ra­teurs du groupe ont dis­tri­bué des ftours à des per­sonnes né­ces­si­teuse, et qui se dé­roule sur toute la fin du Ra­ma­dan. Pour 2018, elle au­ra un bud­get tour­nant atour d’un mil­lion de di­rhams, ti­ré prin­ci­pa­le­ment de co­ti­sa­tions, dons, et de je­tons de pré­sence de cer­tains membres du Con­seil d’Ad­mi­nis­tra­tion.

Une po­li­tique RSE struc­tu­rée Pour M. Val­verde, «Cré­dit du Ma­roc est donc dé­fi­ni­ti­ve­ment en­ga­gé dans l’éco­sys­tème ma­ro­cain pour être un opé­ra­teur fi­nan­cier so­lide et res­pon­sable au ser­vice de ses clients et a pour am­bi­tion de de­ve­nir un ac­teur re­con­nu en ma­tière de RSE». Cette po­li­tique RSE, qui vient se joindre à FReD, une ini­tia­tive du Groupe Cré­dit Agri­cole vi­sant à aug­men­ter le ra­ting RSE de toutes ses fi­liales, porte le nom d'«Il­ti­zam» (en­ga­ge­ment en arabe). «Nous avons hié­rar­chi­sé les en­jeux de la po­li­tique RSE du Cré­dit du Ma­roc», ex­plique Nar­jiss Sa­frioui, Res­pon­sable RSE. «Nous avons sou­hai­té don­ner un peu plus de sens à nos ac­tions, les struc­tu­rer», se­lon M. Val­verde.

En ef­fet, la RSE a été in­té­grée dans la gou­ver­nance et la stra­té­gie de la banque. Elle a été bâ­tie sur 3 en­jeux ‘coeur de mé­tier’ :

1 : Fa­vo­ri­ser le dé­ve­lop­pe­ment du­rable par un com­por­te­ment éthique, res­pon­sable et trans­pa­rent.

2 : Vi­ser l’ex­cel­lence re­la­tion­nelle et opé­ra­tion­nelle avec les clients et les col­la­bo­ra­teurs.

3 : His­ser le ni­veau de confiance vis-à-vis des par­ties pre­nantes.

«Notre mé­tier, c’est d’avoir une re­la­tion de confiance avec les clients», dixit M. Val­verde. L’éthique et la trans­pa­rence, qui sont au coeur de la po­li­tique RSE et de nom­breuses ac­tions du groupe, sont consi­dé­rées par la banque et son ma­na­ge­ment comme les qua­li­tés les plus à même d’ob­te­nir cette confiance.

Pour conclure le Ftour CdM, la banque a re­mis un chèque de 100 000 dhs à l’as­so­cia­tion La­dies Circle, au terme de la cam­pagne Da­ba Da­ba RSE. Rap­pe­lons que cette cam­pagne, me­née du 1er avril au 31 mai, sti­pu­lait qu’à l’achat d’une carte Da­ba Da­ba, Cré­dit du Ma­roc s’en­ga­geait à re­ver­ser 20 dhs pour fi­nan­cer des pa­niers de den­rées ali­men­taires.

Newspapers in French

Newspapers from Morocco

© PressReader. All rights reserved.