La SNEP ouvre ses portes et par­tage ses am­bi­tions

La Nouvelle Tribune - - Au fil de la semaine - A. L

Le lea­der na­tio­nal du PVC et de la soude, la SNEP, a or­ga­ni­sé, mer­cre­di 24 oc­tobre, une jour­née "portes ou­vertes" pour une vi­site de son site, et pour pré­sen­ter son pro­gramme d’in­ves­tis­se­ment.

Lors de son in­ter­ven­tion, Ra­chid Mo­ham­ma­di, di­rec­teur gé­né­ral de la SNEP, a ex­po­sé le par­cours de la so­cié­té : sa créa­tion en 1973, sa pri­va­ti­sa­tion en 1993, et la pé­riode dif­fi­cile par la­quelle la fi­liale du Groupe Yn­na Hol­ding est pas­sée entre 2011 et 2015, et dont la cause était les im­por­ta­tions du PVC en pro­ve­nance des Etats-Unis puis par l’Union eu­ro­péenne et le Mexique à des prix concur­ren­tiels. Dans ce sens, la SNEP avait in­tro­duit une re­quête pour la mise en place de me­sures an­ti­dum­ping.

«Les me­sures prises par l’Etat nous ont per­mis de re­dres­ser notre si­tua­tion, dé­pas­ser la crise et re­nouer avec les ré­sul­tats po­si­tif… En 2017, la SNEP a dé­ci­dé de re­prendre son pro­gramme d’in­ves­tis­se­ment pour pou­voir ac­com­pa­gner et ré­pondre aux be­soins des in­dus­triels», a sou­li­gné M. Mo­ham­ma­di.

La So­cié­té Na­tio­nale d’Elec­tro­lyse et de Pé­tro­chi­mie a réus­si à bou­cler une par­tie de son pro­gramme glo­bal d'in­ves­tis­se­ment ini­tié en 2010, pour un bud­get de 650 mil­lions de di­rhams. La pre­mière phase, qui a né­ces­si­té un mon­tant de 130 MDH, a été bou­clée et de­vrait por­ter les ca­pa­ci­tés de pro­duc­tion de 70 000 tonnes à 90.000 tonnes de PVC et 65.000 tonnes de soude li­quide au pre­mier se­mestre 2020. Se­lon Ra­chid Mo­ham­ma­di, ce pro­gramme glo­bal d’in­ves­tis­se­ments, de­vrait per­mettre à terme, des ca­pa­ci­tés an­nuelles de pro­duc­tion de l’en­tre­prise de 120 000 tonnes de PVC et 115 000 tonnes de soude. «La SNEP am­bi­tionne ain­si de de­ve­nir une ré­fé­rence sur le mar­ché», dé­clare M. Mo­ham­ma­di. Ce pro­gramme de­vrait per­mettre à SNEP d’ac­qué­rir 70% de parts de mar­ché du PVC contre 44% au­jourd’hui.

Avec ce pro­gramme d’in­ves­tis­se­ment, la SNEP ac­com­pagne éga­le­ment sa mo­der­ni­sa­tion. Pour se his­ser au rang d’une in­dus­trie 4.0, la so­cié­té pré­voit d’in­té­grer le di­gi­tal au sein de tous ses pro­cess de pro­duc­tion. Son or­ga­ni­sa­tion se­ra ain­si trans­for­mée tant dans ses mé­tiers que dans son offre de pro­duits et ser­vices, se­lon le ma­na­ge­ment.

Cette jour­née « portes ou­vertes » été éga­le­ment l’oc­ca­sion pour la SNEP de re­ve­nir sur ses ré­sul­tats fi­nan­ciers réa­li­sés au pre­mier se­mestre 2018. Il est à rap­pe­ler que le chiffre d'af­faires de la so­cié­té a at­teint 875,7 mil­lions de di­rhams en 2017, tan­dis que son ré­sul­tat net a fran­chi la barre des 98 mil­lions de di­rhams. La va­leur du titre SNEP a éga­le­ment connu une pro­gres­sion ex­cep­tion­nelle de 240% l’an pas­sé, mar­quant l’une des plus fortes per­for­mances an­nuelles de la place bour­sière de Ca­sa­blan­ca.

Newspapers in French

Newspapers from Morocco

© PressReader. All rights reserved.