La Nouvelle Tribune

Le tou­risme du­rable a un fort po­ten­tiel de dé­ve­lop­pe­ment au Ma­roc

Chambre de com­merce suisse au Ma­roc

- As­maa Loud­ni Travel · Morocco · Switzerland · Colas Rail · Khenifra

Dans ce contexte par­ti­cu­lier lié à la crise sa­ni­taire, le tou­risme du­rable pour­rait être un for­mi­dable le­vier de dé­ve­lop­pe­ment. Ce­lui-ci joue un rôle dans l’amé­lio­rer dans l’équi­té ter­ri­to­riale à tra­vers une meilleure dif­fu­sion des re­tom­bées éco­no­miques de l’ac­ti­vi­té tou­ris­tique, et aide à la créa­tion d’em­plois au ni­veau de tous les ter­ri­toires, et pas seule­ment les sites tou­ris­tiques. La Chambre de com­merce suisse au Ma­roc a or­ga­ni­sé un We­bi­naire sous le thème «Tou­risme : Quel plan de re­lance du sec­teur ? Quelle place pour le du­rable ?» avec la par­ti­ci­pa­tion de la mi­nistre du tou­risme, de l’ar­ti­sa­nat, du trans­port aé­rien et de l’éco­no­mie so­ciale, Mme Na­dia Fet­tah Alaoui.

Cet évé­ne­ment était l’oc­ca­sion de re­ve­nir sur le pro­gramme de co­opé­ra­tion conclu en juin entre le Ma­roc et la Suisse por­tant sur le dé­ve­lop­pe­ment du tou­risme du­rable dans la ré­gion de Be­ni-Mel­lal-Khe­ni­fra. «Il faut mettre en va­leur tous nos pro­duits du Ma­roc. Notre tou­risme est di­vers et mul­tiple, et il y a beau­coup d’atout au­tour de la de­mande. Il est im­por­tant que ce type de tou­risme soit mis en va­leur et or­ga­ni­sé, parce que c’est un tour­nant im­por­tant dans le tou­risme de de­main. Nous avons de vé­ri­tables cartes en main à jouer et nous tra­vaillons pour pou­voir mettre en va­leur ces ac­quis et ces po­ten­tiels du Ma­roc. Ces ré­gions et ter­ri­toires sont mé­con­nus par­fois du pu­blic ma­ro­cain. L’offre n’est pas né­ces­sai­re­ment flexible. Nous n’avons pas suf­fi­sam­ment as­so­cié les po­pu­la­tions lo­cales et je pense que nous de­vons mettre toutes nos éner­gies pour que cette offre soit plus ac­ces­sible et par­ta­gée avec les po­pu­la­tions pour plus d’équi­té so­ciale et ter­ri­to­riale», a dé­cla­ré M. Fet­tah Alaoui.

Il est à no­ter que l’ob­jec­tif prin­ci­pal et pi­lier de ce pro­gramme de co­opé­ra­tion est de dé­ve­lop­per un tou­risme du­rable avec des fi­lières in­té­grées afin de ré­duire la pau­vre­té, gé­né­rer des op­por­tu­ni­tés et re­ve­nus, créer de nou­veaux em­plois et amé­lio­rer les em­plois exis­tants, en par­ti­cu­lier pour les jeunes et les femmes.

«Cette co­opé­ra­tion est es­sen­tielle dans ce contexte par­ti­cu­lier. Nous sommes mo­bi­li­sés pour réus­sir ce pre­mier pro­jet qui j’es­père se­ra un exemple pour d’autres ré­gions du Ma­roc ayant un po­ten­tiel équi­valent en termes de tou­risme du­rable et res­pon­sable», a af­fir­mé la mi­nistre. Ce pro­gramme, s’éta­lant sur 5 an­nées, mo­bi­lise une en­ve­loppe bud­gé­taire de 38 mil­lions de di­rhams, fi­nan­cée à hau­teur de 90% par le se­cré­ta­riat d’État à l’éco­no­mie suisse (SECO).

Le dis­po­si­tif s’ar­ti­cule au­tour de trois pi­liers. Le pre­mier concerne le dé­ve­lop­pe­ment des condi­tions cadres pro­pices au dé­ve­lop­pe­ment d’un tou­risme du­rable. Le deuxième pi­lier concerne la com­pé­ti­ti­vi­té et l’ac­cès au mar­ché de cer­tains sec­teurs in­clus dans la chaine de va­leur du tou­risme. Il est éga­le­ment ques­tion de la ré­ha­bi­li­ta­tion et la mise à ni­veau d’une qua­ran­taine de gîtes en col­la­bo­ra­tion avec des ar­chi­tectes. Le der­nier pi­lier concerne le dé­ve­lop­pe­ment des com­pé­tences en ma­tière tou­ris­tique à tra­vers la for­ma­tion des ac­teurs lo­caux qui se­ront ame­nés à tra­vailler à l’in­té­rieur de cette pla­te­forme mais aus­si la for­ma­tion conti­nue des guides, etc.

«En plus de ces dis­po­si­tifs, la Suisse met­tra à la dis­po­si­tion du mi­nis­tère du tou­risme tous les conte­nus de for­ma­tion en tou­risme et hô­tel­le­rie via la pla­te­forme «Tou­rism Aca­de­my» », in­dique Di­di­rer Krumm, di­rec­teur Ma­roc de la Fon­da­tion suisse pour la co­opé­ra­tion tech­nique (Swiss­con­tact). Il est à no­ter que la ré­gion Be­ni-Mel­lal-Khé­ni­fra ne re­pré­sente que 1% des ar­ri­vées avec une du­rée moyenne de sé­jour de 1,5 jour. Ce pro­gramme de co­opé­ra­tion Suisse Ma­roc a éga­le­ment pour but de pro­mou­voir cette ré­gion et de faire en sorte que les tou­ristes res­tent plus long­temps en dé­ve­lop­pant les ani­ma­tions et ser­vices tou­ris­tiques et en pro­po­sant des gîtes aux stan­dards in­ter­na­tio­naux.

 ??  ??

Newspapers in French

Newspapers from Morocco