Le chat, c’est hot

Le Temps - - Société - PAR SXP @SXPu­bli­ca

Je crois pou­voir dire que j’ai une re­la­tion par chat. De­puis que je l’ai ren­con­tré, ce truc s’est ins­tau­ré entre nous. Dans la vraie vie, on dis­cute, on ri­gole, on par­tage. Beau­coup. C’est bien le rire, ça rend heu­reux, per­for­mant, l’es­prit se li­bère. A tel point qu’un soir, il m’a en­voyé une pho­to. Oui, co­quine, la pho­to. Au­cun doute pos­sible, il m’illus­trait les ef­fets de son ex­ci­ta­tion. Pure et «dure»… je fais quoi, je ré­ponds? Car même si on a bien com­pris le mail, Fa­ce­book, Ins­ta­gram et com­pa­gnie, le sex­chat c’est en­core un peu nou­veau… mais as­sez ex­ci­tant.

Je me pré­pare donc à ré­pli­quer au «mes­sage»… si j’at­tends trop long­temps, il va ima­gi­ner que je n’ai pas goû­té «la chose». Ou peut-être dois-je amé­na­ger l’in­ter­ac­tion, jouer sur l’ex­ci­ta­tion?… Un sel­fie des­sous rouges, ça ira très bien pour com­men­cer. Après avoir pris la pose trois cents fois de­vant le mi­roir, comment faire res­sor­tir la sexy­ness ul­time? Les filtres. Bé­nis soient les chrome, noir-blanc, bue­no, trans­fert et na­tu­ral! On cache les dé­fauts (ben ouais!), on amé­liore le grain de peau, les contrastes, les ombres… En­hance: le coup de ba­guette ma­gique, je suis LA bombe.

Se­maine nu­mé­ro 3. Dé­sor­mais je me «sel­fise» dans tous les sens, dé­vê­tue, en pleine lu­mière, dans la pé­nombre, dans des lieux que l’on connaît lui et moi… la sti­mu­la­tion est lu­dique, notre re­la­tion évo­lue tou­jours plus dans le cadre d’une réa­li­té pa­ral­lèle qui per­met de se dé­cor­ti­quer et d’en­tre­te­nir la ma­lice. En per­sonne mais sur­tout dans la vir­tua­li­té. Par­fois on s’en­voie des mes­sages lors de dî­ners entre amis. On se re­garde et de conni­vence, on rit. La com­pli­ci­té est unique, l’al­liage des deux mondes, à l’ère du 2.0, consti­tue l’idéal d’une re­la­tion. Une cer­taine li­ber­té d’ex­pres­sion et une ex­pres­si­vi­té semblent plus adé­quates dans ces mes­sages pro­gram­més pour dis­pa­raître au bout d’un mo­ment sans lais­ser de traces sur les ser­veurs. J’ai une re­la­tion par chat. Et par­fois j’ai l’im­pres­sion que le per­son­nage n’est pas le même qu’en vrai. C’est peu­têtre ça qui en fait tout le sel?

Newspapers in French

Newspapers from Switzerland

© PressReader. All rights reserved.