Mu­sées, ga­le­ries et col­lec­tion­neurs se ruent sur l’art brut

Le Temps - - La une -

Si­tôt Frieze à Londres et la FIAC de Pa­ris par­cou­rues cou­rant oc­tobre, Ar­tis­si­ma se pro­file ce mois de no­vembre à Tu­rin et Art Ba­sel Mia­mi est dé­jà agen­dé dé­but dé­cembre, pour ne ci­ter que les prin­ci­paux évé­ne­ments ar­tis­tiques du ca­len­drier de ce der­nier tri­mestre. La suc­ces­sion sou­te­nue des foires et autres sa­lons d’art n’est pas nou­velle, mais elle a ten­dance à s’in­ten­si­fier ces der­nières an­nées alors que le mar­ché de l’art est fra­gi­li­sé en rai­son d’une éco­no­mie et d’une po­li­tique mon­diales des plus chao­tiques.

Pistes ex­plo­rées

Comme le ré­vèle le ré­cent rap­port an­nuel de la banque de don­nées Art Price, les ré­sul­tats des en­chères ont dé­cli­né en 2016 de 23% par rap­port à l’an­née pré­cé­dente et, comme tou­jours dans ce cas-là, la de­mande s’est tour­née vers les va­leurs sûres.

Alors com­ment ré­agissent les ga­le­ries pour re­nou­ve­ler l’offre tout en fai­sant des af­faires? Et vers quoi se di­rigent les col­lec­tion­neurs à la re­cherche de jeunes ta­lents? Cer­tains pro­fes­sion­nels optent pour des pres­ta­tions off de la foire, comme les parcs de sculp­tures mo­nu­men­tales qui se dé­ve­loppent sys­té­ma­ti­que­ment à chaque évé­ne­ment et qui, il faut bien le consta­ter, sont sou­vent ar­ti­fi­ciels donc peu convain­cants dans leur as­so­cia­tion for­melle, voire concep­tuelle.

D’autres bé­né­fi­cient d’une ac­tua­li­té mu­séale qua­li­ta­tive et concor­dante qui sert leur pro­gramme, telle l’ex­po­si­tion de Ca­mille Hen­rot au Pa­lais de To­kyo, qui a été re­pé­rée par la ga­le­rie Ka­mel Men­nour dès ses dé­buts.

Cer­tains en­core jouent sur la confi­den­tia­li­té d’évé­ne­ments pri­va­tifs en ap­par­te­ment où tout est à vendre: du mo­bi­lier vin­tage à des pièces d’ar­tistes choi­sies dans les ga­le­ries, voire di­rec­te­ment au­près des ar­tistes (Pri­vate Choice, à deux pas de la FIAC).

Prix Mar­cel Du­champ

Pour les ama­teurs cu­rieux et exi­geants, il faut al­ler cher­cher ailleurs: du cô­té des jeunes foires qui se dé­ve­loppent conjoin­te­ment à l’évé­ne­ment ma­jeur, tel Pa­ris In­ter­na­tio­nal pour res­ter sur le cas de fi­gure de la der­nière FIAC. Autre piste qua­li­ta­tive, se tour­ner du cô­té des ré­ci­pien­daires des prix dé­cer­nés à l’oc­ca­sion de ces grand­smesses. Tel le Prix Mar­cel Du­champ créé en 2000 à l’ini­tia­tive de col­lec­tion­neurs pri­vés de l’As­so­cia­tion pour la dif­fu­sion in­ter­na­tio­nale de l’art fran­çais (ADIAF) en par­te­na­riat avec le Centre Pom­pi­dou et qui dis­tingue chaque an­née un ar­tiste par­mi quatre fi­na­listes nom­més par un ju­ry in­ter­na­tio­nal.

Une ins­pi­ra­tion pour la Suisse

Cette pla­te­forme a ac­quis au­jourd’hui une re­nom­mée in­ter­na­tio­nale; par­mi les an­ciens lau­réats, cer­tains sont de­ve­nus des ac­teurs ma­jeurs de la scène contem­po­raine comme Do­mi­nique Gon­za­lez-Foers­ter, Saâ­dane Afif, La­ti­fa Echa­khch ou Ka­der At­tia pour ne ci­ter qu’eux.

A quand une ini­tia­tive de ce type pour la scène suisse? Et pour­quoi pas à l’oc­ca­sion d’Art Pa­ris Art Fair 2018, qui au­ra lieu du 5 au 8 avril pro­chain et où la Suisse se­ra l’in­vi­tée d’hon­neur avec une sé­lec­tion de ga­le­ries et d’ar­tistes hel­vètes dont la pro­gram­ma­tion a été confiée à Ka­rine Tis­sot, his­to­rienne de l’art et com­mis­saire d’ex­po­si­tion?

CA­THE­RINE OTHE­NIN-GI­RARD, HIS­TO­RIENNE DE L’ART, CONSER­VA­TRICE

DE LA COL­LEC­TION D’ART BCV

Newspapers in French

Newspapers from Switzerland

© PressReader. All rights reserved.