Glo­bus veut faire peau neuve à Ge­nève et à Lau­sanne

Le Temps - - Economie & Finance - DEJAN NIKOLIC @De­jNi­ko­lic

La fi­liale du groupe Mi­gros, qui en­tend mul­ti­plier par cinq ses ventes en ligne à l’ho­ri­zon 2020, pré­voit aus­si de bif­fer en­vi­ron 370 postes ces cinq pro­chaines an­nées et de fer­mer huit ma­ga­sins, dont ce­lui de Fribourg

Le groupe Glo­bus ré­oriente sa stra­té­gie à l'échelle na­tio­nale. Dès le prin­temps 2018, ses trois la­bels spé­cia­li­sés (Glo­bus, Glo­bus Hommes et Schild) se­ront re­grou­pés sous la marque faî­tière pre­mium Glo­bus, a in­di­qué ce mar­di à Ge­nève le di­rec­teur gé­né­ral ad­joint du groupe et res­pon­sable des ventes pour la Suisse, Tom Win­ter.

Pour ce Ber­nois d'ori­gine, qui a fait une par­tie de ses études à Lau­sanne, la mu­ta­tion nu­mé­rique de ses 81 en­seignes à tra­vers le pays – dont 13 grands ma­ga­sins – doit se pour­suivre. Voire s'ac­cé­lé­rer. Ob­jec­tif à l'ho­ri­zon 2020: pas­ser de 20 mil­lions de francs de chiffre d'affaires an­nuel en ligne à 100 mil­lions.

Cette réor­ga­ni­sa­tion est cen­sée re­mettre Glo­bus et ses 3700 sa­la­riés sur les rails de la com­pé­ti­ti­vi­té. En ef­fet, le mar­ché suisse du tex­tile est sous pres­sion. Il s'est contrac­té de 2,5 mil­liards de francs, à 8,5 mil­liards ces der­nières an­nées. Un contexte que Schild, prin­ci­pa­le­ment, qui est ac­tif dans le seg­ment moyen de gamme, peine à sur­mon­ter.

Les ventes du groupe, tous seg­ments confon­dus, ont ain­si re­cu­lé de 7,2% à 13,4% entre 2014 et 2016. Elles avaient néan­moins aug­men­té de plus de 4% de­puis 2011. «S'il est vrai que la clien­tèle achète au­jourd'hui moins d'ar­ticles, la fré­quen­ta­tion de nos ma­ga­sins, en par­ti­cu­lier à Ge­nève, reste stable, voire aug­mente. C'est le signe que le pa­nier des consom­ma­teurs est en train de chan­ger, ce à quoi nous nous pré­pa­rons ac­ti­ve­ment», sou­ligne Tom Win­ter, dont les ma­ga­sins ont gé­né­ré l'an pas­sé 869 mil­lions de francs de chiffre d'affaires.

Un poste sur dix bif­fé

Les sy­ner­gies en­vi­sa­gées à tra­vers ce re­ma­nie­ment de por­te­feuille ont pour co­rol­laire la sup­pres­sion de 80 des 400 postes de la cen­trale Glo­bus de Sprei­ten­bach, en Ar­go­vie. Mais, «la sim­pli­fi­ca­tion de notre or­ga­ni­sa­tion im­plique de bif­fer au to­tal en­vi­ron 10% de nos ef­fec­tifs d'ici à 2022», pré­cise Tom Win­ter. Ce qui mè­ne­ra no­tam­ment à la fer­me­ture de huit ma­ga­sins, dont ce­lui de Fribourg.

Newspapers in French

Newspapers from Switzerland

© PressReader. All rights reserved.