Adresse de rêve pour les juke-box et les flip­pers

Le Temps - - Der - SÉ­BAS­TIEN LADERMANN @SLa­der­mann

Wur­lit­zer, See­burg, Rock-Ola, Ami Rowe: des noms my­thiques qui sonnent aux oreilles des ama­teurs de juke-box comme au­tant de pro­messes de so­no­ri­tés in­imi­tables. Té­moins d’une époque dé­sor­mais ré­vo­lue, ces belles ma­chines peinent au­jourd’hui à trouver des mains ex­pertes pour se faire dor­lo­ter. Kurt Scho­ber, un des tout der­niers en Suisse à sa­voir par­fai­te­ment en­tre­te­nir et ré­pa­rer leurs en­trailles, leur consacre sa re­traite.

«Je pour­rais tra­vailler 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 sans pour au­tant ar­ri­ver à sa­tis­faire toutes les de­mandes de mes clients. De­puis la fin de ma car­rière pro­fes­sion­nelle, il y a plus de 20 ans, cette ac­ti­vi­té m’oc­cupe à plein temps», pré­cise le spé­cia­liste. Mé­ca­ni­cien de for­ma­tion, c’est pour res­tau­rer son propre juke-box que Kurt Scho­ber s’at­telle la pre­mière fois à l’élec­tro­mé­ca­nique ani­mant le coeur de ces ma­chines qui ont fait dan­ser plu­sieurs gé­né­ra­tions.

Puis ce sont les amis, et les amis d’amis, qui s’adressent à lui. Tous ra­vis de pou­voir en­fin trouver quel­qu’un à même de pro­di­guer de bons soins à leurs pe­tites mer­veilles da­tant, pour cer­taines d’entre elles, de plus de 70 ans. A no­ter que les flip­pers, tout comme les ma­chines à sous, pro­fitent éga­le­ment des connais­sances du re­trai­té, dont l’ate­lier et les dé­pen­dances ne désem­plissent pas.

Per­fec­tion­niste, l’homme de l’art pro­pose éga­le­ment de quoi gar­nir les juke-box qui passent entre ses mains. L’im­po­sant stock de 45 et 78 tours per­met à cha­cun, en fonc­tion de ses goûts, de com­po­ser l’uni­vers mu­si­cal de son choix.

Mettre la ma­chine sous ten­sion, la voir s’illu­mi­ner, at­tendre quelques ins­tants pour qu’elle at­teigne sa tem­pé­ra­ture de fonc­tion­ne­ment. Puis glis­ser une pièce dans la fente, ap­puyer sur le bou­ton correspondant à son choix mu­si­cal pour voir la mé­ca­nique s’ani­mer, le bras ar­ti­cu­lé dé­po­ser dé­li­ca­te­ment le vi­nyle sur la pla­tine. Un cé­ré­mo­nial quelque peu désuet à l’heure de la musique dé­ma­té­ria­li­sée, mais dont le charme et la ma­gie opèrent sans mal.

Ju­ke­box Cen­ter, Kurt Scho­ber, che­min du Ru­cher 4, Mei­nier (GE), tél. 079 203 81 86, www.ju­ke­box­cen­ter.ch

Newspapers in French

Newspapers from Switzerland

© PressReader. All rights reserved.